Comment réalise-t-on la porcelaine ?

 

par Bob21 |

     

Utilitaire, décorative... la porcelaine nous entoure dans le quotidien mais savons-nous pour autant comment on obtient une assiette, un évier ou encore les petits bibelots qui traînent chez nous ou que nous collectionnons. Par exemple, lors de la chandeleur les fèves que nous trouvons dans les galettes des rois comment sont-elles réalisées ? Apprenons à redécouvrir notre quotidien, là où les choses nous semblent banales.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Moule en plâtre
  • Pâte à porcelaine : barbotine
  • Émail
  • Four à céramique

Étapes de réalisation

1.

Dans un premier temps il est indispensable de réaliser un moule en plâtre qui vous servira par la suite au tirage en porcelaine : d'assiette, de sculpture, tasses ou autres.
Le moule en plâtre permet d'absorber l'eau contenu dans la porcelaine qui se trouve à l'état de barbotine (liquide) et de réaliser un dépôt plus ou moins fin sur les parois du moule.
On verse donc dans le moule la barbotine jusqu'à le remplir à rabord.
Une fois que le dépôts sur le moule est d'une épaisseur à votre convenance, on retourne celui-ci pour rejeter l'excédent de liquide et on le laisse reposer dans cette position.

2.

Le moule boit petit à petit l'eau contenu dans la pâte à porcelaine et donc rétracte le dépôts qui est sur les parois.
Il faut donc démouler afin d'éviter que le tirage ne se fissure. Le démoulage se fait comme lorsque l'on démoule un gâteau. Il faut que le tirage soit assez rigide pour qu'il ne se déforme pas et assez souple pour pouvoir le sortir du moule. Si vous avez bien réalisé votre moule le tirage se démoulera tout seul et très facilement.
Le démoulage terminé, il faut laisser sécher sur une plaque de plâtre.

3.

Le tirage une fois sec et retravaillé pourra alors être enfourné pour une première cuisson à 900 °C. C'est ce que l'on appelle le dégourdi.
La pièce à la sortie du four sera encore fragile mais beaucoup plus manipulable pour l'étape qui suit : l'émaillage.

4.

L'émaillage est réalisé à partir de couleurs à base d'oxydes.
La pièce est trempée dans un bain de couverte; d'émail brillant, mat, ou satiné ou de couleurs (cette étape peut aussi être réalisé au pinceau) pour avoir un aspect verni ...
La pièce sèche presque instantanément car elle boit un petit peu d'eau et l'émail se dépose. Il faut ensuite essuyer avec une éponge humide l'émail sous la pièce afin d'éviter que celle-ci colle au four lors de la cuisson qui va suivre.

5.

La pièce est désémaillée sur les parties qui sont en contact avec les plaques d'enfournements.
On enfourne la pièce. La cuisson va être effectué avec une montée en température assez lente jusqu'à atteindre 1300 ° C, c'est la cuisson à grand feu.
Enfin, la pièce aura réduit d'environ 13 % par rapport à sa sortie du moule.
L'objet est fini parfais pour être exposé ou utilisé.

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on