Comment lire Les Troyennes d'Euripide ?

 

par evegill |

     
Comment lire Les Troyennes d'Euripide ?

Jouée au cours du printemps de 415, la pièce des Troyennes appartient, avec l'Alexandros et le Palamède (drames perdus), à une trilogie dont chacun des thèmes voit son action se dérouler à un moment différent par rapport à la guerre de Troie. C'est donc cet événement qui lie les trois pièces entre elles. Reflet de la pensée de son auteur, Les Troyennes apparaît comme une tragédie particulièrement poignante, sans doute la plus bouleversante de l'œuvre du troisième grand Tragique grec.

Étapes de réalisation

1.

L'action a lieu après la guerre et la défaite de Troie et se déroule dans le camp grec, devant la ville en ruine.

2.

Personnage principal, Hécube, veuve du roi troyen Priam, lie les épisodes entre eux grâce à sa constante présence sur scène. Sans elle, l'action apparaîtrait confuse.

3.

Il est d'ailleurs difficile de parler d'"action" : la pièce n'est qu'une longue suite de lamentations et de souffrance, de chants et de pathos. Les héros troyens sont morts, les femmes livrées à leurs ennemis ; s'ajoutent au deuil de la guerre l'irrévérence de la condition de prêtresse de Cassandre, les sacrifices de Polyxène (jeune fille d'Hécube) et d'Astyanax (fils d'Andromaque). Les liens familiaux se voient dissouts dans la mort et l'esclavage, et l'ordre "commun" des choses apparaît bouleversé puisque les enfants meurent avant leurs parents.

4.

Au-delà du deuil, le comportement humain est traité d'après sa grandeur. Le sort des Grecs, irrespectueux aussi bien envers les hommes qu'envers les dieux, coupables de "bia" (violence physique) et d'"hybris" (démesure), est annoncé par Athéna elle-même dès l'ouverture de la pièce : la punition divine leur fera subir un funeste retour. Finalement, la pièce met en scène une certaine vision de la "métabolè", à savoir la succession du bonheur et du malheur au cours de toute vie humaine.

5.

La cause de la guerre de Troie est rappelée au troisième épisode : Hélène, amante du Troyen Pâris, est confrontée à Hécube, et cet "agôn" représente la seule véritable opportunité pour la vieille reine de s'exprimer, de se défouler en accusant la laideur morale de cette femme infidèle et fière, et de déplorer la guerre.

6.

Si la responsabilité humaine est ainsi largement traitée, celle des dieux reste relativement obscure. Le problème de la justice divine est au cœur de la pièce, justice qui reste sourde aux supplications d'Hécube et ne semble agir qu'à travers des raisons égoïstes.

7.

Le thème du drame peut être rapproché d'événements contemporains : le désir de conquête de la Sicile par les Athéniens, et surtout la récente prise de Mélos qui présente des caractéristiques trop comparables à celles de l'esclavage décrit dans Les Troyennes pour ne pas être citée comme source d'inspiration. La tragédie constitue ainsi un vigoureux plaidoyer contre la guerre et l'engagement d'Euripide en faveur d'une paix durable.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Théâtre