Comment définir le personnage mythique d'Iphigénie ?

 

par evegill |

     
Comment définir le personnage mythique d'Iphigénie ?

Les jeunes filles légendaires de la mythologie grecque rejaillissent de par leur noblesse et leur rayonnement particuliers : Iphigénie, à l'instar de Polyxène, est une figure précieuse de pureté et de délicatesse, et immanquablement liée à la malédiction touchant les Atrides. Selon les versions, son destin tragique la rend puissamment humaine ou admirable : amoureuse de la vie, et adaptation féminine du guerrier qui se sacrifie pour sa patrie et sa famille.

Étapes de réalisation

1.

Iphigénie est la fille d'Agamemnon et Clytemnestre, couple royal d'Argos. Elle est donc la sœur d'Oreste et Électre.

2.

Elle n'apparaît dans les récits mythiques qu'à partir du VIIe siècle ; Homère évoque néanmoins dans son épopée une princesse argienne répondant au nom d'Iphianassa. Euripide lui a consacré deux tragédies : Iphigénie à Aulis et Iphigénie en Tauride.

3.

Dans Iphigénie à Aulis, la jeune fille se voit devenir l'objet d'un sacrifice permettant aux navires grecs de pouvoir quitter Aulis pour atteindre Troie, où la guerre les attend. Le sacrifice demandé est de nature divine, et Iphigénie finit, après pleurs et lamentations, par l'accepter avec une noblesse admirable, devant les larmes de sa mère effondrée. Artémis substituera finalement au corps de la jeune fille celui d'une biche.

4.

Iphigénie en Tauride fait de la jeune fille, après son "sauvetage" par Artémis, la prêtresse de la déesse, sacrificatrice de tout Grec abordant l'île. L'arrivée de son frère Oreste la pousse à tromper Thoas, roi de Tauride, afin de s'échapper de cette condition.

5.

Racine, Rotrou ou Goethe ont également fait de ce mythe une pièce, et Gluck deux opéras ; Michel Cacoyannis en a tiré une admirable adaptation cinématographique.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Chercher un article sur Comment fait-on