Comment fêter Noël dans la tradition provençale ?

 

par xtiane |

     

S'il est une fête familiale, c'est bien Noël, puisqu'à cette occasion, les membres de la famille plus ou moins éloignés tout au long de l'année se réunissent. Noël est un moment de rapprochement familial. Même si depuis quelques décennies, la symbolique religieuse s'est effritée au profit d'un certain mercantilisme, certaines régions gardent encore leurs traditions, voire leurs superstitions. C'est le cas de la Provence. Voici comment se déroule un Noël traditionnel provençal.

Étapes de réalisation

1.

Un Noël provençal, ça dure 40 jours : de la Ste Barbe - 4 décembre - à la Chandeleur - 2 février-, c'est une succession de fêtes où la coutume et les rites se perpétuent. A partir de la Ste Barbe, l'on prépare la crèche et l'on organise de grandes sorties familiales pour ramasser les "ingrédients" nécessaires à sa construction.

2.

Les santons prennent place ; ils représentent les personnages bibliques ainsi que tous les métiers régionaux. Le 4 décembre, la tradition veut que l'on fasse pousser des graines de blé (ou des lentilles) dans 3 soucoupes (représentation de la Trinité) ; droites et vertes, les pousses sont signe de prospérité de la famille pour l'année à venir.

3.

Les marchés en plein-air de Noël fleurissent tout au long de décembre : artisanat, cadeaux, décorations, gastronomie se côtoient afin d'offrir tout ce qu'il faut pour fêter Noël ; le vin chaud à la cannelle servi aux visiteurs leur permet de se réchauffer.

4.

Les veillées et la Pastorale constituent des rendez-vous de récits, contes, comédies musciales, saynètes mettant en scène les personnages de la crèche (bergers, pêcheurs, rémouleurs, naïfs, etc... mais aussi la Sainte Famille. Ces saynètes sont souvent dites en langue provençale.

5.

Le 24, c'est l'allumage de la bûche. La personne la plus âgée de la famille dit la bénédiction en versant à trois reprises du vin cuit sur une bûche coupée dans l'année avant de la soulever avec le plus jeune membre de la famille, de faire ensemble trois fois le tour de la table et de la déposer dans la cheminée ; c'est "lou cacho-fio".

6.

Pour le repas, la table est préparée avec 3 nappes blanches (la Trinité), trois chandeliers et les 3 soucoupes de blé germé. Afin de rappeler les 7 douleurs de Marie, le gros souper est servi avec 13 petits pains : il comprend 7 plats maigres : soupes, poissons, légumes... jamais de viande.

7.

On assiste ensuite à la Messe de Minuit avec l'offrande de l'agneau par les bergers vêtus traditionnellement de la cape, du chapeau et munis du bâton de pélerin, tandis que fifres et tambourins résonnent. Selon les localités, des crèches vivantes sont composées des habitants du village costumés selon la tradition.

8.

Au retour de la Messe, les 13 desserts (symbolisant la Cène) sont dégustés ; ils doivent rester présents sur la table jusqu'au 27 décembre. Leur composition peut varier selon les lrégions mais certains demeurent obligatoires :

9.

- les 4 mendiants en référence aux ordres mendiants, franciscains, carmélites, augustins et dominicains).

10.

- les dattes, symbole du Christ pendant la fuite en Egypte.

11.

- Les nougats noir et blanc, pour rappeler les pénitents blanc et noir, symboles du bien et du mal, du pur et de l'impur.

12.

- la fougasse à l'huile d'olive, encore appelée pompe à l'huile ou gibassier selon le lieu. C'est une galette de farine aplatie avec de l'huile d'olive et de la fleur d'oranger.

13.

A ces desserts, s'ajoutent des fruits frais que l'on a conservés pour l'occasion, les oreillettes (gauffres), la pâte de coing ou de fruits confis, les Calissons, le melon de Noël...

14.

Le jour de l'An est l'occasion de visiter la famille afin de récolter quelques étrennes. Il est de coutume de faire cuire ce jour-là, un gros coq farci de truffes ou de marrons. Les plus riches, dans le temps, l'accompagnaient de douze perdreaux représentant les 12 mois à venir.

15.

L'Epiphanie est le jour du gâteau des Rois, un anneau de brioche à la fleur d'oranger et de fruits confits, à l'intérieur de laquelle une fève a été glissée. Celui qui la trouve doit à son tour en offrir un et l'on "tire les rois" ainsi tout le mois de janvier. Dans certains villages, c'est l'occasion de farces pour les enfants et les naïfs.

16.

La Chandeleur clôt les fêtes de Noël autour de rituels de protection pour marquer la purification de la vierge et la présentation de Jésus, enfant, au temple de Jérusalem : on retire la crèche. Si pour beaucoup c'est le jour des crêpes, en Provence, c'est la navette, pâtisserie en forme de barque qui est dégustée.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

En ce qui concerne l'offrande de l'agneau, il s'agit d'un agneau nouveau-né apporté dans les bras ou dans une charrette ; il est vivant et on ne lui fait pas de mal car il ne s'agit pas de sacrifice.

A l'origine le "Père Noël" n'existant pas, une orange était offerte en cadeau ; ce fruit exotique, venu de loin donc rare sur les tables, avait une valeur symbolique qu'elle n'a malheureusement plus de nos jours.

Sur le même thème

sandy64

Comment apprendre aux enfants à respecter leurs grands-parents ?

Les grands-parents ont beaucoup de choses à apporter aux jeunes générations. Si, dans certains pays, les ancêtres sont vénérés et respectés, il n'en est pas toujours de même dans nos pays occidentaux et les jeunes générations n'arrivent pas tou

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Vie de famille