Comment reconnaître les principales parties qui constituent une caméra Super 8 ?

 

par alphamax |

     
Comment reconnaître les principales parties qui constituent une caméra Super 8  ?

Quels petits bijoux d'inventivité que sont ces caméras de cinéma capables de capter le réel et de le restituer sur la toile. Qu'il s'agisse de la toile de la salle de cinéma ou de celle du salon, que ce soit pour un film professionnel ou pour un film amateur, les mécanismes restent les mêmes. Et connaître les parties constitutives d'une caméra permet de mieux comprendre sa magie et l'exceptionnelle technologie nécessaire à la vision cinématographique. Alors pour mieux comprendre comment fonctionne une caméra, penchons nous un instant sur ce format si proche de nous : le Super 8.

Étapes de réalisation

1.

Le moteur : Il permet le déroulement de la pellicule à vitesse régulière (plusieurs cadences sont possibles de 1 image par seconde à 36, en passant par 18 ou 24...). Il est alimenté par piles ou par des accus au nickel-cadmium.

2.

L'objectif : On parle de "distance focale" et d'"ouverture maximale" pour déterminer la focale d'un plan. La distance focale est la distance séparant le plan du film au centre de l'objectif de réglage infini (net à toutes les distances). Quant à l'ouverture maximale, elle correspond au rapport existant de la distance focale de l'objectif au diamètre de celui-ci.

3.

Le filtre incorporé : Aussi appelé "filtre de conversion", il permet de limiter certaines luminosités trop puissantes.

4.

Le posemètre : Il sert à calculer le niveau d'exposition de votre image. On trouve deux types de cellules posemètres : au sélénium (alimenté de façon autonome) et au sulfure de cadmium (alimenté par une pile).

5.

Le viseur : Bien souvent réglable selon le cadre ou le cadreur, cet oculaire permet de contrôler son image (vue et calculs). Trois types de visées : simple, réflexe, et couplée . Pour la visée simple, il s'agit d'une fenêtre classique, appelée également "lunette de Galilée". Pour la visée réflexe, une surface semi réfléchissante permet aux rayons lumineux passés par l'objectif d'atteindre en partie le viseur. Pour la visée couplée, il s'agit d'un viseur optique à champ variable ; contrairement à la visée simple ou réflexe, la visée couplée possède une lentille frontale.

Commentaires

s spilberg | 01/03/2013  

je viens d'obtenir une minolta autopack 8d10 j"aurai tres bientot les pellicules adéquates et vu sa complexité , vos conseils me seront d"un grand recourt.Merci

Sur le même thème

murdarco

Comment réaliser un court-métrage ?

Vous êtes un réalisateur en herbe qui souhaite, un jour ou l’autre, faire des films diffusés dans toutes les salles de France, voir du Monde. Pour convaincre un producteur de ce talent potentiel il vous faudra passer, obligatoirement, par le court m

alphamax

Comment fabriquer un clap de cinéma ?

Le clap est un accessoire indispensable sur un plateau de cinéma permettant de délimiter le début et la fin d'une séquence. Le bruit que le clap produit lorsque les deux parties s'entrechoquent sera enregistré par les micros et la caméra filmera ce

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Cinéma & télévision