Comment traiter le mal des montagnes ?

 

par evegill |

     
Comment traiter le mal des montagnes ?

Comme son nom l'indique, cette affection peut se déclarer lors d'une montée en altitude occasionnée par une activité sportive extrême telle qu'alpinisme ou escalade. La diminution de la pression atmosphérique entraîne un malaise général se déclarant dans un délai variable et pouvant se prolonger durant une période de vingt-quatre à quarante-huit heures, selon les cas.

Étapes de réalisation

1.

Le mal survient quelques heures au minimum après le début de l'ascension, se manifestant par un mal-être plus ou moins marqué : nausées, maux de tête, vertiges, fatigue marquée, troubles du sommeil, perte d'appétit... L'apparition d'un ou plusieurs de ces signes doit donc donner lieu à la plus grande vigilance, afin d'agir en conséquence.

2.

Si les symptômes ne font aucun doute, l'ascension doit être immédiatement interrompue sous peine d'une aggravation plus ou moins dangereuse (vomissements, gêne respiratoire, toux, troubles comportementaux, perte d'équilibre...) susceptible d'aboutir à un œdème cérébral ou pulmonaire mortel.

3.

Si les signaux d'alerte en restent à leur phase première et sont modérés, il n'est pas nécessaire de redescendre immédiatement : un ou deux jours d'attente suffisent généralement pour constater leur disparition grâce à l'acclimatation progressive de l'organisme aux nouvelles conditions atmosphériques. La prise régulière de paracétamol peut aider à soulager les céphalées.

4.

En revanche, des symptômes appartenant à la seconde phase doivent absolument donner lieu à une redescente immédiate, suivie d'une auscultation soigneuse et d'éventuels soins médicaux.

5.

C'est pourquoi il est nécessaire de toujours effectuer une ascension de manière progressive et suffisamment modérée, avec des haltes fréquentes et assez longues, en s'hydratant abondamment (pas d'alcool) et en optant pour une alimentation légère et équilibrée.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Consultez impérativement votre médecin en cas de maladie cardiaque, respiratoire ou circulatoire, de grossesse ou d'affection chronique (asthme, bronchite...), afin d'évaluer vos compétences réelles pour ce type d'activité physique.

Sur le même thème

nadiaturquet

Comment fait-on pour choisir des chaussures de ski?

Les skieurs sous-estiment souvent l’importance des chaussures, surtout les débutants. Pourtant, il s’agit d’un détail capital dans la mesure où ces équipements représentent l’interface entre les pieds et les skis. Le choix d'une paire de chau

guillaume7

Check list pour partir au ski

Partir au ski, c'est super. Mais se rendre compte une fois sur place qu'on a oublié la moitié du matériel nécessaire, c'est l'horreur. Afin d'éviter de transformer ce séjour en voyage sur une montagne... de stress, voici une check list ski qui vous

garavan

Comment virer de bord face au vent avec un voilier?

Le virement de bord vent debout sur un voilier est une manoeuvre courante qui parait simple mais qui peut, si elle est mal exécutée, se traduire par un bateau planté face au vent et, dans certaines conditions de vent et de mer peut, s'avérer dangereus

Chercher un article sur Comment fait-on