Comment intervient un glaucome ?

 

par sybill |

     

Le glaucome est une maladie du nerf optique qui se manifeste par une diminution irrémédiable du champ de vision due le plus souvent à une élévation de la pression à l’intérieur de l’oeil. Il existe de multiples formes de glaucomes mais le plus fréquent est le glaucome chronique à angle ouvert qui menace 5 % de la population française. Comment intervient le glaucome ? Suivez les étapes.

Étapes de réalisation

1.

Le glaucome chronique à angle ouvert survient très lentement (de 10 à 20 ans), d’une façon insidieuse, sans symptômes.
Le signe précurseur de cette maladie est l’élévation de la pression de l’œil qui ne devrait pas dépasser normalement 21 millimètres de mercure (mmHg). C’est pourquoi dès l’âge de 40 ans, il faudrait faire examiner régulièrement ses yeux par un ophtalmologiste, surtout pour les personnes ayant des antécédents familiaux, en effet glaucome est une maladie génétique.
La myopie et le diabète sont des facteurs qui majorent la fréquence du glaucome.

2.

Le glaucome à angle ouvert touche les 2 nerfs optiques.
L'évolution de cette maladie est une dégradation du champ visuel jusqu’à une perte complète. Au stade préterminal, il ne restera plus que la vision centrale en « canon de fusil ».
En cas d’absence de soins, le malade perdra complètement la vue d’une façon définitive.
Dans les formes cliniques très rares, épisodes de halos autour des lumières ou légères douleurs.

3.

Le glaucome aigu à angle fermé. C’est une maladie à très grande urgence (menace le nerf optique dans les 6 heures) qui survient surtout chez les personnes hypermétropes (plus souvent chez la femme) et ayant une cristallin de grosse taille (le cristallin gonfle avec l’âge).
Les facteurs favorisant cette maladie sont : le stress, séjour dans l’obscurité, intervention chirurgicale associée au stress, prise de certains médicaments contenant des dérivés d’atropine ou ayant un effet voisin, prise de médicaments comme les antidépresseurs, les antihistaminiques, les antispasmodiques neurotropes, les gouttes nasales contenant de l'adrénaline, les antiparkinsoniens (Artane), les médicaments et collyres dilatateurs...

4.

Les symptômes sont : une douleur oculaire unilatérale effroyable ou une céphalée diffuse, une baisse rapide et profonde de l’acuité visuelle ou apparition d’ombres ou de halos colorés autour des lumières.
Les signes généraux : nausées et vomissements, 1 fois sur 2, par réflexe oculo-gastrique, douleurs abdominales (plus rares, surtout chez l’enfant).
Signes physiques : œil rouge, cornée trouble, chambre très plate...
A la palpation : œil qui est dur comme une bille de bois.
En cas d’absence de soins, perte de la vue de façon définitive de l’œil en crise.
En cas de traitement précoce et efficace : restitution de la vue avec parfois de minimes séquelles.

5.

Le glaucome secondaire. Cette maladie peut survenir suite à une uvéite hypertensive ou une cataracte très évoluée ou suite à un traumatisme oculaire sévère ou encore suite à des troubles cardiovasculaires.
Il existe également des formes secondaires de glaucomes qui peuvent résulter d’un traumatisme oculaire, d’une maladie inflammatoire de l’œil, d’un traitement par cortisone.
Dans ce type de glaucome, il faudra alors traiter la cause.

6.

Le glaucome congénital . Cette maladie est rare, le plus souvent bilatéral, parfois asymétrique, parfois unilatéral strict. Elle peut être isolée ou associée à des malformations oculaires (cataracte congénitale, le plus souvent), ou une maladie de Sturge Weber Krabe ou une maladie de Recklinghausen.
Elle peut être parfois héréditaire. Si la maladie n’est pas diagnostiquée, ce sera la cécité obligatoire. Si elle est diagnostiquée et opérée tôt, certains enfants seront déficients visuels étant donné que l’atrophie optique s’est déjà constituée in-utéro (sauf si l’atteinte est unilatérale).
Symptômes : un larmoiement clair, une photophobie, une augmentation du diamètre cornéen.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Le glaucome doit être soigné très rapidement.

Liens utiles

Glaucome.net

Sur le même thème

CFO Conseil

Se préserver quand on travaille sur ordinateur

L'ordinateur a pris une place importante dans la vie professionnelle, mais aussi privée. Aujourd'hui, son usage est devenu banal. Cependant, mal installé et mal utilisé, il peut être source de divers maux. Vous souffrez du dos, des yeux, de la nuque ?

stylo

Comment enlever les rayures des lunettes en plastique ?

Les lunettes de soleil en plastique sont peu coûteuses et durables. Cependant, les verres en plastique peuvent facilement se rayer. Sachez qu'il existe un moyen simple de réparer vos verres en plastique en enlevant les rayures. Ce processus est particul

evegill

Comment traiter la sécheresse oculaire ?

Comme son nom l'indique, la sécheresse oculaire se caractérise par une quantité moindre du fluide lacrymal, produisant au niveau des yeux une sensation d'irritation, de brûlure, de démangeaison, de sable sous les paupières. À long terme, une sensib

Chercher un article sur Comment fait-on