Comment créer une galerie d'art associative ?

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, créer une galerie d'art n'a rien de compliqué. A condition d'être amateur d'art soi-même. Ça ne requiert pas de connaissances particulières mais une véritable passion. Et que votre galerie d'art soit associative ou non, elle peut devenir un établissement prestigieux pour peu que vous suiviez ces quelques recommandations.

Étapes de réalisation

1.

Une galerie d'art doit avoir une orientation artistique. Photo, arts visuels, peinture ou sculpture, la galerie d'art doit avoir une dominante. Rien ne vous empêche par la suite de diversifier vos expositions. Pensez à l'identité de votre galerie d'art: branchée, jeune, militante..

2.

Créez une association type loi 1901. C'est facile, rapide et ne coûte que le prix de la publication de sa création dans un journal d'annonces légales (moins de 100 €)

3.

Si votre projet est bien ficelé, vous n'aurez aucun mal à décrocher des subventions. La mairie, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) ou le Conseil Général peuvent vous financer le montant du loyer de la galerie.

4.

Pour une exposition, vous pouvez demander une contribution par avance aux artistes ou prélever un pourcentage sur les ventes. Les artistes préfèrent la deuxième solution mais sont souvent prêts à donner une contribution si elle est modeste.

5.

Sélectionnez vos artistes avec soin. Surtout pour les premières expositions. C'est cela qui déterminera l'image de votre galerie. Sélectionnez un artiste qui a un bon réseau lui permettant de drainer du monde au vernissage et pour la suite de l'expo.

6.

Pour chaque exposition, rédigez des communiqués de presse que vous adresserez aux médias après avoir préalablement constitué un bon fichier presse. C'est de la publicité gratuite qui viendra compléter l'éventuelle impression de cartons d'invitation.

7.

Pour drainer du monde dans les périodes creuses, organisez des ventes aux enchères très prisées du public. L'artiste, au lieu de payer l'espace d'exposition offre à la galerie une œuvre qui sera vendue au profit de l'association propriétaire de la galerie.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour faire parler de votre galerie, organisez des débats avec des personnes crédibles et des thèmes novateurs. La presse relaiera votre événement ce qui représente pour votre galerie une occasion supplémentaire d'accroître sa notoriété.

Commentaires

katou1 | 15/04/2014  

Bonjour, je viens de découvrir votre article et le trouve intéressant, notamment car je souhaite créer une galerie participative sous le régime associatif ... je suis en train d'y réfléchir. Concernant le droit d'exposition (anciennement droit de monstration), un droit que je défend personnellement étant artiste moi-même, il peut être versé (et même devrait) à un artiste exposant quelque soit son média dans des structures dont le but n'est pas la vente (centre culturel par exemple). Les galeries ne sont pas tenues à verser ce droit, le lieu étant en lui même un commerce dont le but est la vente d’œuvres qui apporte rémunération à l'artiste et à la galerie, celle ci d'ailleurs se doit de fournir les supports de communications, de faire découvrir l'artiste à un public, à permettre un accueil agréable aux œuvres de l'artiste ainsi qu'à celui-ci. Et en tant qu'artistes j'aimerai préciser qu'il serait bien que ce droit d'exposition soit versé à tout artiste exposant dans un lieu public régit par une administration locale.

alua | 13/07/2013  

Je tombe sur vos commentaires car je m'apprête à ouvrir un lieu d'expo associatif, et je crois que Tanxxx ne maitrise pas bien la notion de droit d'exposition... Je ne connaissais pas cette loi, mais je pense qu'elle ne concerne pas tout à fait les artistes qui veulent exposer leurs oeuvres pour les vendre. Dans ce cas il est normal que la galerie (qui a des frais et ne fait pas ça gratuitement) prenne un pourcentage. Elle ne prend pas un pourcentage pour se faire payer par l'artiste "la chance d'exposer" comme le dit Tanxxx, mais pour couvrir ses frais, après qu'il y ait des galeristes malhonnetes ou un peu trop gourmands ça c'est un autre problème. Perso j'ai acheté mon local avec mon mari, on y a mis toutes nos économies, et demander un petit pourcentage à un artiste qui va y exposer pour y vendre ses oeuvres (de l'ordre de 20% par exemple), ce n'est pas du vol, il faut que chacun y trouve son compte, l'artiste qui va trouver un endroit pour exposer et pour vendre, et la galerie qui va rentrer dans ses frais. Je ne serais pas contre exposer un artiste gratuitement si son but n'est pas de vendre, mais de là à le rémunérer, pas d'accord. La rémunération d'un artiste dans le cadre du droit d'exposition, en tout cas telle que je l'ai comprise, consiste plutôt à rémunérer un artiste qui n'est plus propriétaire de son oeuvre, ou ses ayant-droits s'il est décédé, si l'on souhaite exposer publiquement ces oeuvres (car les posséder ne signifie pas avoir le droit de les exposer au public). Voilà ce que j'ai compris. Le parallèle avec des musiciens n'est pas correct, en effet si vous organisez un concert, vous faites payer les entrées, vous dégagez un bénéfice sur la vente de boissons par exemple, et là effectivement il est logique de rémunérer les artistes à hauteur des bénéfices engrangés (sinon c'est de l'exploitation pure et simple), mais libre au groupe également de venir jouer gratos parce qu'ils veulent se faire connaitre et que les organisateurs n'ont pas les moyens de les payer, après c'est un accord entre eux. Pour un peintre c'est idem, si l'expo est payante, ça me semble déplacé de ne pas rémunérer l'artiste proportionnellement aux entrées, mais si l'entrée est libre et qu'en plus les oeuvres sont en vente, vous pouvez me dire où est l'intérêt pour une galerie ?? A moins d'être un philanthrope ! Là par contre, on ne dira pas qu'il n'est pas normal que la galerie ne soit pas rémunérée... A partir du moment où l'artiste vend ses oeuvres, il accepte le processus de marchandisation qui en découle, ou sinon il se débrouille pour se faire connaitre par lui-même, il s'achète SA galerie et se fait ses expos, et nous verrons bien s'il sera prêt à rémunérer un autre artiste que lui quand il voudra l'exposer pour la rentabiliser !

ti | 05/02/2013  

à pop19 bonjour. d'accord avec Tanxx, même si malheureusement nombreux pensent comme vous. MAis le droit d'exposition est une loi et concerne bien les arts visuels , même si le lien de Tanxx mentionne (maladroitement) la scène musicale. Ce qui est ABSOLUMENT incroyable est que des personnes dans le milieu artistique comme vous ne connaissent pas ce droit !!!

Melissa12 | 30/01/2013  

Réponse à Micaero: il n'est plus question ici de créer une galerie d'art. Mais de se déclarer en tant qu'artiste car un artiste qui ne vend que ses créations n'est pas un commerçant. C'est parfois difficile à justifier mais ça se défend. Pour savoir quelles sont les formalités à accomplir et les écueils à éviter, je te recommande le livre de Camille Janssens Devenir artiste professionnel (éditions Ars vivens). C'est pleins de conseils, d'infos et de modèles. La boite à outils de l'artiste qui se lance et veut vivre de son art !!

micaero | 22/11/2012  

Bonjour, Je suis artiste et j'aimerais ouvrir un atelier galerie dans mon habitation qui dispose d'un espace commercial.Comment faire?Où déclarer mon activité?Je voudrais que cet espace soit un "atelier" et non une "galerie".Je ne veux pas que ce soit un commerce.Qui peut me donner des infos? Le Centre des Impôts?
Lire la suite des commentaires sur le forum

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on