Comment définir le profil psychologique du sentimental selon Jung ?

 

par pacific2 |

     

Carl Gustav Jung (1875 – 1961) est un psychanalyste suisse qui mit au point des archétypes psychologiques permettant d’établir une caractérologie.
Il définit quatre fonctions de l’énergie psychique : pensée, sentiment, sensation, intuition, et deux directions : introversion ou extraversion.
Voici comment définir l’une de ces quatre fonctions, le sentiment :

Étapes de réalisation

1.

Dans la psychologie jungienne, le sentiment est la fonction par laquelle se fait l’intégration ou le rejet des idées et des choses. Cette fonction ne doit pas être confondue avec le monde des sentiments amoureux ou amicaux, elle est davantage une fonction de jugement du monde, le jugement de valeur. Ses critères sont aimer ou ne pas aimer, le bien et le mal, le beau et le laid. Elle est affective, instinctive, sélective, subjective.

2.

La fonction Sentiment s’oppose, dans le schéma jungien, à la fonction Pensée. Toutes deux sont des fonctions de jugement du monde, mais de nature opposée. En effet, les affinités électives, l’adhésion à une idée ou une chose, ou son rejet, se jouent en dehors de toute considération logique, classificatrice ou analytique. Une personne dominée par la fonction Sentiment aura donc comme fonction la plus faible de sa personnalité la Pensée.

3.

D’autre part, les fonctions jungiennes peuvent prendre deux directions : l’extraversion ou l’introversion.
L’extraverti est spontané, communicatif, curieux, actif, ouvert…
L’introverti est réfléchi, analytique, prévoyant, sensible, critique…
Il en résulte deux types de sentimentaux :

4.

Le sentimental extraverti : c’est probablement le plus sociable des caractères. Ses jugements et ses attachements épousent facilement les modèles dominants du milieu dans lequel il évolue. Cordial, chaleureux, il recherche le contact et s’intègre avec beaucoup d’aisance.

5.

Le sentimental introverti : ses valeurs sont personnelles, subjectives, d’où une certaine difficulté à les exprimer. Peu communicatif, sélectif, ses relations sont peu nombreuses, mais profondes et durables. Son esprit critique peut s’avérer assez acéré.

Sur le même thème

mariegrousset1

Comment faire le bien avant Noël ?

À l'approche des fêtes de Noël, on a qu'une envie : être un ange. Qu'on soit enfant ou adulte, il y a toujours une part d'entre nous qui croit au Père Noël. Et franchement, qui a envie de se retrouver sur sa liste noire ?

spectrakia

Comment gérer l'anxiété qui domine notre vie ?

Parfois, il arrive des inquiétudes extrêmes, des phobies, on a souvent l'impression d'avoir peur inutilement. C'est tout à fait normal d'être craintive de temps à autre ce qui ne l'est pas c'est quand l'anxiété devient dominante pour notre vie quot

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Psychothérapie