Comment fait-on pour lubrifier son ou sa partenaire en vue d’une sodomie alors que le tube de vaseline est vide ?

En pleine séance de galipettes, votre partenaire vous réclame subitement une sodomie. Petit problème : le tube de vaseline est vide. Comment lubrifier efficacement son orifice avec les moyens du bord ? Suivez le guide !

Étapes de réalisation

1.

La méthode la plus courante est celle du film « Le dernier tango à Paris », en référence à la scène dans laquelle Marlon Brando sodomise Maria Schneider… avec du beurre !

2.

Si vous n’avez pas de beurre laitier, sachez que d’autres beurres peuvent faire l’affaire, mais pas n’importe lesquels. Si le beurre de karité (utilisé aussi bien en cuisine que de façon cosmétique) se prête idéalement à une sodomie, le beurre de cacahuètes, de par son aspect légèrement granuleux, est dangereux pour le gland comme pour les parois anales.

3.

Si vous aimez la cuisine du sud-ouest, la graisse de canard pourra vous être d’un précieux recours : malgré l’idée un peu rebutante d’y avoir recours dans le cadre d’une activité sexuelle, sa consistance n’en est pas moins la plus proche de celle de la vaseline !

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Qu’elles soient d’olive, de tournesol ou de colza, évitez les huiles. Trop liquides, elles n’offrent qu’une lubrification partielle et au final douloureuse.

Commentaires

nonyme | 22/08/2009  

scandaleux de proposer des matières grasses pour une lubrification sans signaler qu'elles rendent les préservatifs poreux !!

Chercher un article sur Comment fait-on