Comment le mouvement Support-surface a marqué l'histoire de la peinture ?

 

par Bob21 |

     

Fondé dans les années 60, le mouvement Support-surface marque un réel tournant dans l'histoire de l'art.
Il pose la peinture en tant qu'objet et matériaux: la peinture en elle-même est décomposée, disloquée.
A ce moment là, les règles de l'art se voient boulversées et indéniablement la picturalité ne peut plus être regardée ni appréhendée de la même manière; les champs de réflexions sur l'art sont élargis.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • De l'histoire de l'art
  • Accepter les changements
  • Un nouveau regard
  • Éventuellement un ticket d'entrée pour le Centre d'art G. Pompidou, à Paris

Étapes de réalisation

1.

Chaque membre a apporté sa contribution à l'évolution de la peinture en la reconsidérant.
Composée de différents matériaux : la couleur, la toile qui sert de support, le châssis sur lequel est tendu la toile... la peinture devient l'objet même des préoccupations des artistes par une matérialisation.

2.

Le tableau est sorti du cadre et la toile enlevée du châssis. Le sujet de la peinture n'est plus figuratif ni même thématique mais concerne la peinture en tant qu'objet.

3.

Viallat déclare: "je ne connais pas une peinture qui ne soit pas décorative !". L'objet, qu'il soit couleur ou matériau reste donc lié à la picturalité .

4.

On peut voir les différentes directions que les artistes de Support-surface ont abordé dans les années 60 au Centre Georges Pompidou, à Paris. Il est plus intéressant de se confronter directement à l'oeuvre plutôt que d'en parler et de n'en saisir qu'une pâle signification...

5.

La couleur, le format, la matière, le sujet, l'outil .... deviennent avec chacun des artistes un axe à développer ou tout du moins à mettre en évidence.
La peinture est bien un ensemble de tâches de couleurs posées et agencées sur une toile, mais ce qui est mis en avant est aussi que la toile de lin en elle-même parle de peinture tout comme un châssis, ou simplement le pot de peinture primaire que l'on ouvre pour préparer sa palette.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

On compte parmi les membres de ce mouvement : André Valensi, Patrick Saytour, Jean-Pierre Pincemin, Bernard Pagès, Toni Grand, Noël Dolla, Daniel Dezeuze, Marc Devade, Louis Cane, Vincent Bioulès, André-Pierre Arnal, et son fondateur Claude Viallat.

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on