Comment comprendre la diffamation journalistique ?

 

par Marty2 |

     

La diffamation journalistique est une plainte formulée par un tiers contre un journaliste. Ce tiers l'accusant de diffamer, c'est-à-dire de proférer des propos calomnieux et mensongers à son égard. Pour qu'une plainte soit recevable, cinq conditions cumulatives doivent être fournies : atteinte à l'honneur et à la considération, la condition de publicité, l'allégation d'un fait déterminé, l'intention coupable et la mise en cause d'une personne déterminée.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Passion du droit
  • Passion du journalisme

Étapes de réalisation

1.

La diffamation est une infraction pénale. Pour que le journaliste soit répréhendable pénalement, il faut qu'il cumule les cinq conditions vues précédemment dans l'introduction.

2.

Si l'une de ces cinq conditions n'est pas prouvée, la diffamation tombe à l'eau.

3.

Si les cinq conditions sont remplies, le journaliste peut encore espérer s'en tirer dans deux cas : s'il arrive à démontrer sa bonne foi en prouvant une objectivité, une absence d'animosité personnelle et un but légitime dans un premier temps, ou s'il arrive par la force des choses et de son enquête, à prouver que les faits sont avérés. C'est l'exception de vérité.

Chercher un article sur Comment fait-on