Comment choisir sa tisane pour un usage phytothérapeutique ?

 

par evegill |

     
Comment choisir sa tisane pour un usage phytothérapeutique ?

Plaisir bienfaisant, réconfortant et intensément naturel, la tisane se décline sous de multiples compositions de plantes adaptées à la recherche effective et phytothérapeutique de chacun. N’hésitez pas à mélanger deux, voire trois plantes pour un résultat optimal, mais n’allez pas au-delà afin de parvenir à cibler celles qui traitent réellement votre problème.

Étapes de réalisation

1.

Les personnes stressées et/ou connaissant des troubles mineurs du sommeil se tourneront vers l’Aubépine, la Camomille, la Passiflore, le Coquelicot, l’Oranger, la Marjolaine ou le Tilleul, plantes reconnues pour leurs effets relaxants et reposants.

2.

Les soucis digestifs ou les nausées exceptionnelles pourront être soulagés à l’aide de tisanes à la Camomille, à la Mélisse, à la Menthe poivrée, au Thym, à la Sauge, à la Réglisse ou à la Verveine.

3.

Les problèmes de peau bénins (acné, eczéma, sécheresse cutanée…) pourront être traités de l’intérieur à l’aide de boissons chaudes à base de Bardane, de Pensée ou d’Ortie, pour leur action dépurative

4.

La lutte contre les infections virales ou un affaiblissement de l’organisme pourra se faire à l’aide du Lapacho, de l’Églantier, du Guarana, du Romarin ou de l’Hibiscus aux propriétés fortifiantes ; la Mauve sera utilisée pour tous les problèmes touchant la sphère ORL.

5.

Des problèmes urinaires pourront être apaisés à l’aide de tisanes diurétiques à l’Hibiscus, au Maté ou à la Reine des prés.

6.

Les jambes lourdes à la circulation sanguine paresseuse trouveront un réconfort avec la Vigne rouge, la Myrtille, l’Oranger ou le Noisetier.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Il faut parfois du temps pour constater un changement avec les plantes : soyez persévérant sur la durée et n'abandonnez pas votre traitement homéopathique au bout de quelques jours si vous ne constatez aucun résultat ; un mois minimum - voire plus - est requis pour une amélioration perceptible. Le traitement doit ensuite être permanent.

Mise(s) en garde :

Si votre problème de santé est sérieux, consultez impérativement votre médecin : les plantes sont adaptées au traitement de troubles bénins et/ou passagers et n'excluent jamais une consultation médicale avancée.

Sur le même thème

alekhine

Comment soulager un mal de dos ?

« J'ai mal au dos » : qui n'a jamais prononcé ces mots ? Le mal de dos peut provoquer des douleurs ponctuelles. Heureusement, il existe des moyens de soulager ces maux contraignants.

alekhine

Comment soulager les douleurs du syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien se caractérise par des douleurs dans le poignet et des fourmillements dans les mains. La cause est le rétrécissement du canal carpien, qui entraîne une compression du nerf médian du poignet. En dehors des traitements chir

Rédacteur06

Comment profiter des vertus médicinales de l’émeraude ?

L’émeraude est un cristal appartenant à la famille des silicates tout comme les lapis-lazulis. Sa couleur prédominante est le vert. Elle est énormément utilisée en joaillerie et en bijouterie. En plus d'être classée dans le top 4 des pierres les

Chercher un article sur Comment fait-on