Comment suspecter une méningite ?

 

par xtiane |

     

La méningite, infection des tissus qui enveloppent la moelle épinière et le cerveau se présente sous deux formes(virale ou bactérienne). Virale, elle présente peu de risques, mais bactérienne, c'est une maladie grave, rapidement évolutive, qui peut aboutir à la mort si elle n'est pas rapidement diagnostiquée et traitée. D'où l'importance de savoir repérer les symptômes qui la signent pour la personne qui en est atteinte mais aussi pour l'entourage car elle est hautement contagieuse.

Étapes de réalisation

1.

Les formes de méningites bactériennes diffèrent selon la bactérie en cause : listeria, pneumocoques, haemophilus influenzae B ou méningocoques. C'est dans ce dernier cas, à méningocoques, qu'elle provoque les épidémies de méningite.

2.

Les symptômes de la méningite bactérienne se développent en une à deux journées et la mort peut survenir en quelques heures. Le corps médical doit donc être alerté dès l'apparition de ces symptômes :

3.

- maux de tête importants, raideur du cou, forte fièvre avec impossibilité de manger ou de boire, nausées, vomissements, état de somnolence, de confusion, sensibilité accrue à la lumière et s'il y a présence de méningocoques, on peut noter quelques petits boutons violacés.

4.

Chez le nouveau-né et le jeune enfant de moins de 2 ans, qui ne présentent pas les symptômes classiques, elle est plus difficile à repérer ; on pourra cependant noter qu'ils sont plus somnolents, plus irritables que d'habitude ainsi que des vomissements, un manque d'appétit ou encore le fait qu'ils pleurent tout le temps.

5.

Dès que vous remarquez ces signes, installez le malade confortablement et appelez le médecin ; une hospitalisation immédiate sera sûrement conseillée.

6.

La méningite peut être contractée à tout âge mais le risque est plus grand chez les jeunes enfants de moins de 2 ans, les personnes âgées, les jeunes de 18 à 25 ans, les personnes qui ont un système immunitaire affaibli, ou atteintes de maladies chroniques ainsi que toute personne confinée dans un groupe (dortoir, garderie, bases militaires...)

7.

La méningite bactérienne se transmet d'une personne à une autre par contact proche (baiser, échange de salive, éternuements, échange de verre, de nourriture, de cigarette, de rouge à lèvres, d'ustensiles. Fatigue et stress qui affaiblissent le système immunitaire sont aussi des facteurs de risques. Un séjour dans un pays où il y a une épidémie présente également un risque.

8.

A titre préventif, il est recommandé d'avoir une bonne hygiène personnelle (se laver les mains souvent), de ne pas partager aliments, objets etc., d'adopter un mode de vie sain et dans les lieux publics (écoles, etc...) de laver les salles communes, entre autres, les toilettes, au moins une fois par jour avec de l'eau de Javel.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les mesures préventives s'imposent (vaccination) afin de réduire les risques de contracter la méningite.

Sur le même thème

Rédacteur06

Construire une cabane avec des branches

La cabane construite avec des branches d’arbres ramassées çà et là a toujours un parfum d’enfance, réminiscence d'un temps où les soucis et les contraintes n’étaient pas celles du monde adulte. Le principe et la technique sont ancestraux. Ce

Tam

Comment savoir si votre enfant est atteint de dysphasie ?

Votre enfant a des difficultés dans l'apprentissage du langage. Plusieurs causes sont possibles : déficit de l'audition, dyslexie, déficience intellectuelle, trouble du comportement... Mais il est aussi possible qu'il soit atteint de dysphasie. Ce trou

nathdeco

Comment fabriquer un casque de chevalier?

Les enfants adorent se déguiser, vous avez dû vous en rendre compte autant que moi ! Alors si un jour ils veulent jouer aux preux chevaliers, voici comment fabriquer vous-même un casque de chevalier qui vous permettra de faire plaisir aux bambins sans

Chercher un article sur Comment fait-on