Comment comprendre l’histoire des jardins ?

 

par pacific2 |

     

Le jardin se définit comme un espace clos où l’on crée et entretient les conditions les plus favorables à la croissance des plantes qui y sont cultivées. Il se distingue également par son caractère privé : à grande échelle, les cultures à vocation commerciale relèvent plutôt de l’horticulture.
Né d’une nécessité alimentaire lorsque les populations se sont sédentarisées, le jardin s’est doublé rapidement d’une fonction d’agrément.
Quelques pistes pour comprendre son histoire :

Étapes de réalisation

1.

Le terme de jardin est issu du terme composé «hortus gardinus». Hortus signifie «jardin» en latin et gardinus est dérivé du germanique «gart» signifiant clôture. C’est le second terme qui s’est dérivé en «jardin» en français et «garden» en anglais. Le jardin se définit en effet par son aspect privé, délimité et clos.

2.

Notre mythologie biblique elle-même fait naître l’humanité dans un jardin, le jardin d’Eden où vécurent Adam et Eve, le couple originel.

3.

Historiquement, le jardin apparaît avec la sédentarisation. Il répond à une nécessité alimentaire, mais aussi d’agrément.
Les traces en remontent à l’Egypte antique, où le jardin d’agrément est signe d’opulence de son propriétaire. Les Grecs et les Romains aspiraient à faire de leurs jardins des miniatures de la nature. La Rome impériale produira les premiers jardins architecturaux où règnent l’ordre et la symétrie.

4.

Au Moyen-âge, les monastères conservent et perpétuent le jardin, qui est chez eux utilitaire. Mais ce sont les laïcs qui lui offriront son plein essor. Un traité de jardinage de l’époque (IXème siècle), préconise la culture simultanée de fleurs, légumes, aromatiques et fruitiers, dans des jardins clos de haies ou de murs.

5.

La culture privée des fruits, des légumes, des plantes médicinales, aromatiques ou tinctoriales resta longtemps une nécessité économique pour les ménages ruraux, et même citadins. Parallèlement, les jardins d’agrément que l’on cultive pour le plaisir restent plutôt l’apanage des classes aisées.

6.

A partir du XVème siècle, le jardin d’agrément renoue avec la géométrie, soulignée à partir du XVIème siècle par des jeux d’eaux empruntés aux jardins mauresques d’Andalousie. On aimait y méditer, à l’image des jardins de la Renaissance italienne qui deviennent de véritables modèles.

7.

L’époque baroque brille par la splendeur de ses jardins où se donnent des fêtes somptueuses. L’époque classique s’inspire en France des jardins italiens en poussant l’emploi de la géométrie jusqu’à l’épure. La nature est forcée pour souligner la toute-puissance du monarchisme absolu.

8.

A l’opposé, le jardin à l’anglaise cherche dès le XVIIème siècle à se fondre dans la nature en recréant ses effets.

9.

Les préoccupations environnementales de notre époque ont donné aujourd'hui la cote aux jardins dits naturels, sauvages ou écologiques. Les espèces indigènes sont privilégiées, favorisant ainsi la faune locale. L’art du jardinier consiste à maintenir un équilibre en s’interdisant l’emploi de produits de synthèse trop agressifs.

10.

De fait, on rencontre aujourd’hui tous les types de jardins :
Les traditionnels utilitaires : verger, potager, aromatique, médicinal, tinctorial, de curé…
Les classiques d’agrément : ornemental, à l’anglaise, à l’italienne, à la française, japonais, andalou…
Et les contemporains : sauvage, naturel, écologique, thématique…

Sur le même thème

santoline

Comment planter en bac ou jardinière ?

La plantation en bac, en pot, ou en jardinière demande quelques précautions et attentions afin que nos plantes poussent dans les meilleures conditions possible. Suivez le guide pour bien planter en bac ou en jardinière !

katy gawelik

Comment fabriquer un composteur maison ?

Comment ça, vous jetez vos déchets organiques dans la même poubelle que les autres ? N'allez pas raconter cela à vos voisins, ou vous serez fiché dans le quartier ! Et mettez-vous au composteur aussi vite que possible, allez ! Le compost maison, il n

semix

Comment fabriquer un composteur ?

Vous possédez un jardin, vous êtes écologiste et un peu bricoleur ? Le composteur est fait pour vous. Le compost est formé de vieux fruits, pelures de légume, déchets de cuisine. On peut s’en servir comme engrais naturel. Il n'occupe pas beaucoup

Chercher un article sur Comment fait-on