Comment choisir des graines pour prairie fleurie ?

 

par pacific2 |

     
Comment choisir des graines pour prairie fleurie ?

La prairie fleurie, même de petite taille, a la cote dans les jardins. Sa beauté sauvage ravit les amateurs de verdure et de campagne, elle est simple d’entretien et accueille une faune locale des plus diversifiées.
Les sachets de graines en mélange pour prairies fleuries se trouvent facilement dans le commerce. Mais si vous souhaitez réaliser vous-même votre mélange de fleurs sauvages, il convient de respecter quelques règles pour que votre prairie soit tout à fait réussie...

Étapes de réalisation

1.

Les périodes de floraison diffèrent selon les espèces. Étant donné qu’il sera indispensable de faucher votre prairie aux beaux jours afin d’assurer sa pérennité, mieux vaut choisir des espèces fleurissant à la même période.
Dans tous les cas, composez un mélange graminées/fleurs dans une proportion de 80/20. Comptez 2-3 grammes de graines par mètre carré.

2.

Les graminées sont indispensables au mélange de graines pour prairies. Elles constitueront la toile de fond sur laquelle se détacheront les fleurs à leur épanouissement. Pensez à :
Amourette, agrostide, dactyle commun, fétuque rouge, flouve odorante, houlque laineuse, pâturin annuel, phléole, vulpin…

3.

Vous souhaitez une prairie fleurissant plutôt au printemps ? La période de fauche interviendra dans ce cas vers juin-juillet. Pour cette période, vous pouvez composer votre mélange à partir des espèces sauvages suivantes :
Campanules à feuilles rondes, cardamine, fritillaires pintade, lychnis fleur-de-coucou, millepertuis perforé, narcisses, oseille, petite pimprenelle, primevère , officinale, renoncule âcre (bouton-d’or), rhinanthe, salsifis des prés, sauge des prés, stellaire graminée…

4.

Vous souhaitez une prairie fleurissant plutôt en été ? Il y aura dans ce cas deux périodes de fauche : une avant fin juin, l’autre vers fin septembre. Vous pouvez composer votre mélange à partir des espèces sauvages suivantes :
Achillée millefeuille, centaurée jacée, gaillet vrai, gesse des prés, knautie, liondent, marguerite, mauve musquée, rumex petite oseille, sainfoin, scabieuse, vesce…

5.

Les nostalgiques des plantes messicoles, c’est-à-dire des plantes sauvages qui se mêlaient librement autrefois avec les cultures de céréales, pourront créer une prairie thématique avec les espèces à fleurs suivantes :
ammi élevé, adonis, anthémis des champs, bleuets, chrysanthèmes des moissons, coquelicots, dauphinelles, matricaires, miroirs de Vénus, mourons rouges, nielles des prés, renoncules des champs…

Ces espèces apprécient une bonne terre remuée chaque année à la sortie de l’hiver.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on