Comment avoir une bonne hygiène auriculaire ?

 

par evegill |

     
Comment avoir une bonne hygiène auriculaire ?

Parfois oubliées (notamment par les enfants) lors du lavage corporel quotidien, nos oreilles réclament pourtant des soins doux et particuliers qui se prolongent au-delà de la simple propreté, à travers des gestes de sécurité et de prévention adaptés à l'environnement. Quelques conseils, qui aideront à éviter divers désagréments ou complications en cas de troubles.

Étapes de réalisation

1.

Au niveau du nettoyage, le pavillon auriculaire (toute la partie visible de l'oreille) doit être lavé tous les jours à l'aide d'un peu d'eau savonneuse ou d'un coton imprégné de lotion nettoyante.

2.

L’excès de cérumen (substance grasse protectrice) à l’intérieur du conduit auditif externe doit être retiré dès que nécessaire (en moyenne, une fois par semaine). Les coton-tiges, souvent déconseillés pour leur résultat inefficace, voire agressif, peuvent être remplacés par des cure-oreilles (vendus en pharmacie), qui permettent d'ôter l'excédent de cérumen en toute sécurité et avec douceur.

3.

En cas de bouchon ou de sensation d’un corps étranger, la consultation par un spécialiste s’avèrera nécessaire afin de procéder à un nettoyage profond, sûr et efficace ; évitez les soins personnels effectués, par exemple, à l’aide d’une poire, qui peuvent mener à d’autres troubles indésirables si la technique est mal maîtrisée.

4.

L’hygiène de l’oreille passe également par sa protection contre le bruit. L’utilisation quotidienne d’un baladeur est déconseillée ; en cas d’environnement bruyant, l’usage (modéré) de boules Quiès ou autres bouchons auriculaires pourra être utile. À la fin de la journée, télévision et radio devront être écoutés à un volume moindre afin de reposer le tympan de la fatigue sonore de la journée.

5.

La protection contre le froid est également de mise, qui évitera l'arrivée ou l'aggravation de diverses affections hivernales (otites, troubles ORL...). Le port d’un chapeau, d’un bonnet ou d'une capuche (pensez aux cache-oreilles pour les enfants) et l’adaptation éventuelle de la coiffure (éviter de tirer les cheveux en arrière et de dégager les oreilles) sont recommandés.

Chercher un article sur Comment fait-on