Comment pourrir de manière subtile la vie de vos voisins ?

 

par élisa6 |

     

Vos voisins vous énervent ? Vous vous ennuyez et ne savez que faire pour vous divertir ? Vous avez une légère tendance au sadisme ? Employez-vous au délicat exercice du sabotage subtil : grâce à ces quelques conseils, vous vous délecterez à faire de la vie de vos voisins un enfer, sans jamais écorner votre image.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Une bonne tartine de cynisme, de méchanceté, d'humour vache ou de sadisme (ne vous inquiétez pas, on en trouve partout et quand on n'en a plus, ça revient vite)
  • Une petite couche d'hyprocrisie
  • Du culot

Étapes de réalisation

1.

L'opération "incruste"
Une fois que vous avez sympathisé et que vos voisins vous apprécient, il est temps de commencer à saboter le travail. Votre première arme : la parole. Il est 21h, vos voisins doivent se reposer tranquillement devant la télévision. Sonnez chez eux, simulez une crise (de couple, de famille, existentielle) et incrustez-vous chez eux. Ayez l'air suffisamment désespéré pour qu'ils ne prétextent pas quelque chose à faire pour vous renvoyer chez vous, et noyez-les sous le flot de vos lamentations, de sorte qu'ils ne puissent faire que des hochements de têtes approbatifs. Au bout d'un long moment, quand vous voyez qu'ils ne pensent qu'à vous faire partir, demandez-leur conseil : vous les verrez balbutier, improviser une compassion feinte tout à fait réjouissante.
Répétez l'opération "incruste" à intervalles réguliers, tout en laissant entre chaque "crise existentielle" un laps de temps suffisant pour qu'ils vous ouvrent quand même la porte.

2.

L'opération "réveil brutal au milieu de la nuit"
Non, ne mettez pas la musique à fond dans votre appartement, ce n'est pas du tout subtil, et je vous rappelle que le but est de rendre leur vie impossible SANS vous faire détester.
Vers 2h du matin, quand vous êtes sûr qu'ils dorment, sortez de chez vous en laissant la porte entrouverte, puis tapez sur les murs, déguisez votre voix, faites croire qu'un troupeau d'indélicats s'amuse à réveiller tout le monde. Quand vous pensez les avoir suffisamment énervés pour les amener à sortir voir ce qui se passe, rentrez vite chez vous. Puis, une fois qu'ils sont dehors, rouges de rage, ouvrez votre porte et joignez-vous à la symphonie d'insultes. Feignez l'incompréhension et la colère. Pour davantage de crédibilité, ajoutez un témoignage, par exemple que les malotrus ont tapé violemment à votre porte, vous réveillant en sursaut.
L'opération "réveil brutal" peut également se répéter à intervalles irréguliers.

3.

L'opération "odeur nauséabonde"
Il existe dans les magasins de farces et attrapes des sprays spécialisés dans les odeurs désagréables, certains sentant même les excréments (si si, cela existe). Achetez l'un de ses tubes magiques et vaporisez de temps en temps le paillasson ou la boîte aux lettres de vos chers voisins. Il n'y a rien de plus désagréable que de sentir une odeur repoussante en rentrant chez soi, et sans savoir d'où elle vient.

4.

L'opération "garde-moi le chien un week-end, j'ai une urgence familiale" (plus efficace avec un gros chien, de préférence un qui perd ses poils et qui bave).
A faire une seule fois, deux au maximum. Prétextez une urgence et sortez de chez vous en trombe, le chien en laisse d'une main, un sachet de croquettes presque vide de l'autre. Imaginez une tante malade, l'accouchement imminent de votre soeur seule, bref, une excuse "imprévue" qui vous ferait partir tout un week-end.
Quoi de plus drôle que la tête de votre voisin, comprenant qu'il devra s'occuper du molosse baveux pendant deux jours ? Pour rire davantage, fournissez-lui un sac de croquettes presque vide, et dites-lui que votre toutou ne peut manger que ça (régime spécial). Non seulement il devra supporter un animal tout le week-end, mais en plus il devra payer pour de nouvelles croquettes ! En rentrant, vous aurez passé un bon week-end et vous aurez gagné de la nourriture pour plusieurs jours.

5.

Les opérations classiques
Si vous n'avez plus d'imagination, vous pouvez toujours rendre la vie de vos voisins impossible en utilisant les vieilles tactiques (elles fonctionnent toujours) :
-l' "erreur téléphonique" à une heure impromptue
-la livraison de pizza non souhaitée
-l'emprunt d'oeufs, de farine, de sucre, sans jamais rembourser, et en disant "ohhh désolé je n'en ai plus" quand ils viennent finalement vous emprunter quelque chose.
-la dispute avec d'autres voisins, en répétant "accidentellement" ce que vos victimes vous auront confié sur eux (et en amplifiant au besoin).

Commentaires

dae jang geum | 07/12/2012  

merci, c'est intéressant ce que vous dites . mais que faire lorsqu'un connard de cousin habite chez vous pour toujours, et vous voulez vous débarasser de lui ?

Chercher un article sur Comment fait-on