Comment traiter nausées et vomissements ?

 

par evegill |

     

Désagréables et parfois inquiétantes, les nausées, associées ou non à des vomissements, peuvent survenir suite à divers facteurs extrêmement variables, ce qui rend le diagnostic parfois peu évident à poser. Si les symptômes ne trouvent pas immédiatement une explication (grossesse, gastro-entérite...), le sujet atteint devra essayer d'identifier ces causes en se remémorant soigneusement son comportement (alimentaire, psychologique...) des dernières heures.

Étapes de réalisation

1.

Une absorption importante d’aliments trop gras, trop sucrés ou un excès de boissons alcoolisées peuvent être responsables de ces symptômes. Concernant la nourriture, le malaise survient en général rapidement (une à deux heures après l’ingestion). En revanche, il est possible que l’intoxication par la boisson ne se manifeste que le lendemain matin.

2.

L’ingestion d’un aliment spécifique, auquel le sujet se trouverait être intolérant, peut également être en cause. Dans ce cas, il sera rapidement identifiable si le malade en mangeait pour la première fois ; l'intolérance peut cependant survenir brusquement, après plusieurs années voire toute une vie sans incident. L'intoxication alimentaire (mets avarié, contaminé...) représente aussi une cause plausible.

3.

Les autres déclencheurs éventuels des nausées sont si nombreux qu’il serait trop ardu de tous les détailler. Les plus rencontrés sont les suivants : grossesse, excès d’activité physique, réaction à un traitement médical, maladie bénigne des intestins (gastro-entérite), affections de l’appareil digestif, diabète, troubles de l’équilibre (vertiges), stress et anxiété…

4.

Les vomissements exceptionnels ne nécessitent généralement aucun traitement et s’estompent rapidement (quelques jours maximum). Néanmoins, quelques précautions d’ordre général pourront aider à soulager le malade et à amoindrir les divers effets secondaires accompagnant souvent les troubles (suées, maux de tête, bouche pâteuse ou hypersalivation, étourdissements et malaise général…).

5.

Une alimentation légère (soupe, légumes, riz blanc, aucune matière grasse...), voire une diète d’une journée ou deux sont à envisager, d’autant que le malade n’aura sans doute que très peu ou pas du tout d’appétit. L’hydratation devra au contraire être abondante (eau, tisane).

6.

Des médicaments contre la nausée peuvent être prescrits par le médecin. En attendant la fin des troubles, il est préférable que le sujet reste alité et se repose, au calme.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Si les symptômes ne cessent pas au bout de plusieurs jours, si les vomissements sont particulièrement violents, abondants ou accompagnés d’autres troubles (sang, forte fièvre, léthargie marquée…), une consultation médicale rapide s’impose.

Sur le même thème

joc

Comment pouvoir mieux dormir ?

Vous ne dormez pas très bien la nuit ? Vous vous sentez fatigué le matin ? Vous êtes las ? Et oui, le manque de sommeil est handicapant. S’il se prolonge, il est même dangereux pour la santé. Mais avant d’avoir recours aux somnifères, il est

bibi86

Comment prévenir la bronchiolite chez le nourrisson ?

La bronchiolite est une pathologie qui touche principalement les nourrissons. Le pic de l’épidémie est relevé pendant la période des fêtes de fin d’année. Pour éviter de passer Noël à l’hôpital, vous devez donc faire très attention et pre

alekhine

Comment soulager les douleurs cervicales ?

Qui n'a pas déjà dormi dans une mauvaise position, n'est pas resté trop longtemps mal assis devant son ordinateur, ou n'a pas bricolé dans une mauvaise position ? Le résultat : des douleurs cervicales parfois aiguës ou des raideurs dans les épaule

Chercher un article sur Comment fait-on