Comment comprendre le système de retraite des cadres du privé ?

 

par pacific2 |

     

Le système des retraites en France est généralisé à tous les actifs depuis 1945. Il comprend une retraite de base et une retraite complémentaire obligatoire auxquelles cotisent l’ensemble des actifs.
Les cadres cotisent cependant davantage encore, car ils sont concernés par une troisième caisse de retraite qui leur est spécifique, et qui leur permettra, le moment venu, de toucher une retraite bonifiée.

Étapes de réalisation

1.

L’ensemble des actifs cotisent aux caisses de retraite en France depuis 1945. Ce système de retraite comprend deux caisses :
Une retraite de base, gérée par la caisse de sécurité sociale, et divisée en régime général à destination des salariés du privé, et régimes particuliers adressés spécifiquement aux fonctionnaires, artisans, agriculteurs…
Une retraite complémentaire obligatoire, existante depuis 1973, et gérée par une caisse indépendante de la sécurité sociale. Il s’agit aujourd’hui de l’ARCCO.

2.

La retraite de base se calcule en fonction du nombre de trimestres de cotisation et des salaires perçus.
La retraite complémentaire se calcule sur la base d’un système de points, attribués annuellement en fonction des salaires perçus.
La retraite complémentaire est destinée à améliorer les rentes prévues par le régime de base, qui sont équivalentes dans le meilleur des cas à 50% du salaire brut de référence.

3.

En plus de ces deux caisses de retraite, les cadres salariés du secteur privé cotisent à une troisième caisse, l’AGIRC.
Il s’agit de la caisse de retraite des cadres, qui leur permettra de percevoir une majoration de leurs rentes le moment venu.
Cette retraite des cadres fonctionne également sur la base d’un système de points.

4.

La retraite complémentaire d’un cadre se constitue donc de sa retraite ARCCO et de sa retraite AGIRC.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Retraite