L'auteur

Josephine4 Josephine4

"Le monde s'est laissé régler, les foules sont apprivoisées L'économie est leur Bible, consommation est leur ange Et on prie l'esprit billet pour qu'il nous laisse épargner On croit qu'on décroche la lune avec nos ailes de mésange"

Autres articles du même auteur :

Voir tous ses articles

S'abonner au flux RSS

Comment est né le mouvement skinhead ?

 

par Josephine4 |

     
Comment est né le mouvement skinhead ?

La plupart des gens assimile le mouvement skinhead au néo-nazisme. Il ne faut pas se leurrer, les skinheads néo-nazis existent bel et bien. Mais, à l'image des S.H.A.R.P. (Skinheads Against Racial Prejudice), d'autres skinheads combattent le racisme, le fascisme, l'antisémitisme et autres dérives nazies. Retour aux sources du mouvement.

Étapes de réalisation

1.

Le mouvement skinhead est né à Londres, à la fin des années 1960. Il naît du métissage des musiques des immigrés jamaïcains, le reggae, et des jeunes de la working-class bitannique. Ils écoutent du ska, ensemble, et la seule rivalité entre les noirs et les blancs s'exerce sur la piste de danse. Ainsi, de grands musiciens noirs de l'époque comme Laurel Aitken, se revendiquent comme des skinheads. Dans un reportage sur le mouvement skinhead diffusé sur Arte, ce dernier expliquait que les skinheads noirs étaient nombreux à l'époque.

2.

C'est une dizaine d'années plus tard, au moment de la naissance du punk, que le "style" skinhead (crâne rasé, Doc Marteens, etc.) est repris par des "streetkids" qui n'ont rien à voir avec la naissance du mouvement. Certains groupes comme les Allemands de "Screwdriver" commencent à tenir des propos néo-nazis ; certains skinheads désertent, d'autres suivent. Et le mouvement se sépare en deux branches.

3.

Une chose est sûre : le mouvement skinhead ne serait pas né sans les "rude boys" jamaïcains ! Ainsi, nombreux skins anti-racistes expliquent qu'être un skin fasciste est simplement antithétique. C'est pourquoi certains skinheads appellent "boneheads" les néo-nazis ; ils ne peuvent mathématiquement pas être skins...
En réaction aux dérives néo-nazies, le SHARP est créé. Certains skins expliquent se sentir forcés de s'afficher anti-racistes, eu égard à l'attitude des skins néo-nazis, alors que leur souhait aurait été de rester apolitique. Ils deviennent militants, pourtant, pour éviter les amalgames douteux.

4.

Les deux voies du mouvement sont extrêmement présentes en Europe, en Scandinavie et aux Etats-Unis. Les skinheads néo-nazis organisent de plus en plus leurs manifestations dans le secret. Pour plus d'informations, regardez l'excellent "Skinhead attitude" de Daniel Schweizer.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Culture générale