Comment marcotter un noisetier ?

 

par berthille |

     

Si l'un de vos amis possède dans son jardin une bonne variété de noisettes, la tentation est grande de vouloir cultiver le même dans son propre jardin.
Or, bien souvent le noisetier forme un buisson très touffu et il est difficile d'y prélever un rejet déjà raciné. Le marcottage d'une branche vous permettra d'obtenir une petit noisetier 100% fidèle au pied mère.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • noisetier
  • terreau
  • sable
  • tuteur
  • crochet en fer
  • sécateur

Étapes de réalisation

1.

En juin, choisissez une branche souple. Supprimez toutes les feuilles sur la partie que vous allez mettre en terre. Ôtez également un anneau d'écorce d'un demi-centimètre de large juste sous un bourgeon, cela facilitera l'émission des racines.

2.

Creusez un petit sillon d'environ 3 cm de profondeur et couchez-y la branche. Maintenez-la plaquée sur la terre par un crochet en fer.
Redressez l'extrémité de la branche et attachez-la à un tuteur solidement enfoncé dans le sol.
Rebouchez le sillon avec un mélange à parts égales de sable et de terreau. Arrosez copieusement.
Apportez régulièrement un peu d'eau tout au long de l'été.

3.

Au printemps suivant, votre petit noisetier aura suffisamment de racines pour pouvoir être séparé du pied mère. A l'aide d'un sécateur, sectionnez le rameau pour le détacher puis repiquez-le immédiatement à sa place définitive. Privilégiez un emplacement ensoleillé.
Le noisetier n'est pas difficile sur la qualité de la terre.
Si votre marcotte est un noisetier pourpre, évitez la mi-ombre qui ferait verdir son feuillage.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Le noisetier pourpre allie beauté et gourmandise. Non content d'arborer un joli feuillage foncé très décoratif, il n'est pas avare de noisettes à l'automne, atout non négligeable pour un petit jardin.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on