Comment cultiver les fraisiers ?

 

par pacific2 |

     
Comment cultiver les fraisiers ?

Comment cultiver les fraisiers

Par ces tristes temps où les fraises restent présentes toute l’année à nos étals, sans le moindre goût et à des prix exorbitants, nous prend souvent l’envie de revenir aux fraises de saison, mûries au soleil et seulement quand le moment est venu…
Pour ceux qui ont la chance de posséder un bout de jardin, ou même un simple balcon ensoleillé, ce bonheur est à portée de main.
Cultivez vos fraisiers !

Étapes de réalisation

1.

Filles des bois, les fraises, ou plutôt les fraisiers, aiment les sols acides, riches en humus et bien drainés (les fraisiers n’aiment pas l’excès d’eau).
Choisissez une exposition en plein soleil, sauf si vous habitez le sud de la France où la mi-ombre sera préférable.

2.

Les fraisiers se plantent de février à mai, puis d’août à octobre. Ils existent en variété remontante (plusieurs productions sur une même saison) ou non-remontante (une seule production). Si vous avez de la place, vous pouvez jouer sur les périodes de récoltes en associant différentes variétés de manière à obtenir des fraises plus longtemps !

3.

Comptez quatre à six pieds par mètre carré.
Travaillez bien le sol avant plantation et enrichissez-le avec du compost.
Formez des buttes pour y installer vos fraisiers : ce type de culture leur est indispensable, favorisant l’assainissement des racines et un réchauffement précoce du sol au printemps.
Installez vos fraisiers en laissant le collet affleurer à la surface du sol. Débarrassez leur cœur de la terre qui aurait pu s’y accumuler durant l’opération de plantation. Arrosez copieusement.

4.

Dans le mois qui suit la plantation, coupez les premières hampes florales afin d’inciter le fraisier à se concentrer sur son enracinement !

5.

Arrosez régulièrement de manière à garder une bonne humidité dans les buttes.
Pour protéger les futurs fruits du contact avec la terre, paillez avec un plastique noir si vous vivez en région humide, ou de la paille en région sèche.
Supprimez systématiquement les stolons (les tiges émettrices de nouveaux sujets, qui épuisent le pied mère).

6.

En fin de saison, enlevez les feuilles sèches et les stolons.
En cas d’attaque de pourriture grise, supprimez aussitôt les fruits atteints.
Comme pour la plupart des cultures potagères, ne cultivez pas vos fraisiers toujours au même endroit : pratiquez une rotation.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, fer, magnésium et calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on