Comment cultiver les pommes de terre ?

 

par pacific2 |

     

Les pommes de terre sont un incontournable du potager.
Originaire d’Amérique du Sud, ce tubercule a conquis l’Europe à partir du XVIème siècle, et est aujourd’hui l’un des légumes les plus consommés en Europe et sur les continents américains.
De plus, sa culture est très simple, aussi, ne vous en privez pas !

Étapes de réalisation

1.

La pomme de terre est une plante pratiquement tout-terrain, à condition qu’il soit bien ameubli (friable et sans grosses mottes). Choisissez un espace ensoleillé.
Prévoyez, à l’automne précédant la plantation, d’enrichir la terre avec du compost.
Attendez que les risques de fortes gelées aient disparu avant de planter au printemps. La terre doit être suffisamment réchauffée.

2.

La pomme de terre se multiplie par des tubercules spécialement préparés, appelés plants. Prévoyez 30 à 40 plants pour une surface de 10 m carrés.

3.

Travaillez bien la terre et ajoutez un engrais complet (en plus de la fumure de fond de l’automne précédent).
Préparez des trous (espacés d’une trentaine de cm), ou des sillons, d’une quinzaine de cm de profondeur.
Déposez vos plants germe vers le haut (tous les 30cm si vous les placez dans des sillons). Si les germes ne sont pas apparents, déposez vos plants à plat.

4.

Recouvrez vos plants en créant une petite butte de terre.
Il sera nécessaire de butter vos pommes de terre (ramener de la terre meuble autour du pied) toutes les deux à trois semaines. Cette opération empêche les tubercules d’affleurer trop la surface et de verdir.
Le premier buttage après plantation s’effectue dès que la plante a atteint 20 à 30 cm de haut.

5.

Arrosez régulièrement par temps sec, en évitant de mouiller le feuillage.

6.

Les périodes de récoltes sont en fonction des variétés et des périodes de plantation. Utilisez pour cette opération une fourche-bêche qui soulèvera chaque pied. Détachez alors les tubercules de la plante et laissez-les sécher quelques heures au soleil.

7.

Les pommes de terre se conservent dans un local sec, aéré et à l’abri de la lumière. Eliminez tous les sujets lésés qui pourraient nuire à une bonne conservation de l’ensemble de la récolte.

8.

Les maladies de la pomme de terre s’évitent facilement en choisissant des variétés peu sensibles (renseignez-vous auprès de votre fournisseur). En cas d’attaque de doryphores, si elle n’est pas trop importante, vous pouvez intervenir efficacement à la main, sans l’aide de produits nocifs.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on