Comment établir le diagnostic qualité d'une entreprise ?

 

par lovonline |

     

Un diagnostic qualité en entreprise consiste à considérer les différents aspects, les moyens et la production elle-même pour déterminer les points forts et les points perfectibles. Une nouveauté peut être apportée mais ce n’est jamais un changement radical qui s’ensuit. Il importe toujours de s’appuyer sur ce qui est déjà en place car l’on construit sur ce que les autres ont bâti comme disait l’adage, et les pratiques et expériences antérieures constituent une ressource grandiose.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Consultant en démarche qualité.
  • Moyens de production de l’entreprise.
  • Check-list des activités du consultant.
  • Chronogramme des activités.
  • Indicateurs de performance des activités dans l’entreprise.

Étapes de réalisation

1.

Recrutez un consultant spécialiste en matière de diagnostic qualité. Tout d’abord, le choix du consultant spécialiste qui doit mener l’enquête est prépondérant. Une personne expérimentée dans le domaine propre est recommandée qu’un nouveau mais spécialiste dans d’autres domaines connexes.

2.

Établissez un check-list pour le diagnostic en supervisant le travail du consultant. La préparation de l’intervention du spécialiste aboutit sur un check-list ou une liste des points à contrôler et un chronogramme bien déterminé, de même que la liste des responsables ou personnel auxquels il faut s’entretenir. Cette préparation permet de faciliter l’intervention du consultant lorsque la descente sur terrain est entreprise. Les responsables prennent leur disponibilité pour accueillir favorablement le consultant. Les intervenants savent le pourquoi de l’intervention du spécialiste qui est en mesure de fournir les explications et données qu’il désire avoir.

3.

Procédez au diagnostic proprement dit par le biais du consultant. Le diagnostic est axé sur l’existence ou non du système qualité. Généralement il en existe même une esquisse qui mérite amélioration et formalisation. Ce qui est fait dans ce sens est à mettre en évidence et une comparaison avec les normes est l’outil clé de cette étape.

4.

Analysez l’organisation de l’entreprise. L’organisation de l’entreprise, le style de management sont à observer de même qu’une identification des activités et fonction dans l’entreprise. L’état des lieux de l’organisation de l’entreprise repose sur l’analyse du niveau de satisfaction client traduit par la nature, le nombre et la fréquence des réclamations.

5.

Détectez l’existence du principe de l’amélioration continue. Par la même occasion, déterminez si l’attitude d’amélioration continue ou des activités allant dans ce sens sont entreprises à ce niveau. Cette amélioration continue peut aussi être estimée sur la mise en place d’action corrective efficace qu’une réclamation de même nature n’est plus observée depuis sa mise en pratique. Ce sont d’ailleurs les atouts et freins des habitudes existantes qui déterminent comment l’entreprise a survécu et le souci d’amélioration est une clé de voûte de la survie future.

6.

Situez l’entreprise dans différents contextes qui peuvent servir d’indicateurs de performance ponctuels. Les informations sur les clients, les concurrents de l’entreprise et la position de l’entreprise dans sa situation actuelle renseignent également et étoffent le diagnostic qualité. La descente sur terrain pour observation et la consultation de données antérieures sont donc les actions concrétisées du diagnostic qualité.

7.

Procédez aux collectes des données et informations sur terrain dans votre entreprise. Pour mener le diagnostic à bon port, le caractère participatif doit être souligné et réalisé de façon organisée. Une étape se rattache à celle citée plus haut est l’organisation même du diagnostic pour ne pas gêner les acteurs directs dans la production lors d’enquête et observation sur terrain et ne pas perdre du temps à rechercher des données en archive.

8.

Analysez les données et informations recueillies. Une fois les données disponibles, il importe de définir les priorités donc les actions à mettre en place seront classées et hiérarchisées. Les moyens disponibles sont aussi à considérer pour définir la faisabilité en tenant compte des coûts inhérents à l’innovation ou l’amélioration de la qualité de la production. Bien entendu, il faut s’assurer de la motivation qui est fondamentale dans l’initiation d’une quelconque démarche car la qualité est l’affaire de tout un chacun dans l’entreprise.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Le diagnostic qualité se prépare à l’avance et les documents utiles devront être mis à disposition pour en faciliter leur consultation. Une note d’information permet au personnel de l’entreprise à se préparer et le chronogramme des activités sur terrain est à publier à l’avance.

Commentaires

vero10 | 01/03/2013  

Bonjour Quelles stratégies adoptés pour décliner des exigences qualités d'une maison mère sur une petite entité avec deux référentiels merci

FB | 31/01/2013  

Salutation, je suis étudiante en fin de cycle Master 2 et je suis chargée de mettre en place un SMQ au sein de la structure qui m' accueille pour mon stage. Une question: comment faire le diagnostic qualité des processus de prestations d'une entreprise donnée? merci

kasmimyriam | 11/06/2009  

SVP, je suis une étudiante et je travaille sur un PFE d'amélioration de la qualité. j ai trouvé des trucs qui m'intéressent ds votre article, j aimerai bien savoir votre source d'information et l auteur de cet article ( si c vous SVP votre nom) pasq j ne peux pas mettre qq chose sans lui indiquer la source en bibliographie.MERCI de me répondre aussi vite q possible.

Chercher un article sur Comment fait-on