Comment interpréter un TOC ?

 

par acazaban |

     
Comment interpréter un TOC ?

Les TOC, troubles obsessionnels compulsifs, proviennent d'un sentiment intense d'anxiété ressenti par une personne.
Elle est sujette à des obsessions qu'elle tente de combattre par l'exécution d'innombrables rituels.

Étapes de réalisation

1.

Définition :

L'obsession peut être de différents types : la propreté, la peur du malheur en général, la peur de causer du tort à autrui, la peur de commettre l'irréparable, de faire des erreurs...
En proie à ses troubles intenses de l'anxiété, le malade exécute des compulsions (ou rituels) selon un ordre rigoureusement précis et d'innombrables fois : l'exécution de ces actes répétés est selon lui la seule manière efficace de combattre l'objet de son angoisse terrifiante.
Ainsi par exemple il se lavera les mains 50 fois toutes les 30 minutes avant de partir au travail.
Ou il s'habillera et se déshabillera 25 fois avec les mêmes habits pour vérifier qu'ils sont propres et non froissés...
Les grandes catégories de TOC à distinguer concernent la propreté, la conjuration du mauvais sort et la vérification d'éventuelles erreurs.

2.

Une origine inconnue :

65 % des patients ont contracté la maladie avant l'âge de 25 ans. Ce sont souvent des personnes intelligentes, brillantes, et cultivées. Émile Zola par exemple, ou encore Howard Hughes étaient atteints de TOC.
Les malades doivent jongler entre les exigences de la vie normale et l'emprise de leur TOC.
Si l'origine de la maladie est encore inconnue, des études ont prouvé son lien avec le dysfonctionnement d'un neurotransmetteur jouant un rôle important dans la régulation de l'humeur, la sérotonine.
La piste génétique est également prise en compte, car si l'on ne connaît pas aujourd'hui le gène en cause, il existe néanmoins un facteur génétique : les parents des patients ont la plupart du temps des comportements anxieux ou " borderline ".

3.

Une guérison difficile :

C'est le plus souvent la dépression qui conduit les malades à consulter pour une aide psychologique.
Elle est induite par leur mode de vie particulièrement pénible.
Notons que l'entourage proche des personnes atteintes de TOC est également à prendre en charge.
S'il n'existe pas de traitement neutralisant totalement cette pathologie mentale, il existe néanmoins une solution pour atténuer les souffrances qu'elle engendre : la thérapie comportementale cognitive.
Il s'agit de diminuer la fréquence, le nombre et la durée de rituels pour soulager le malade de l'omniprésence de sa maladie obsessionnelle.
Notons également la possibilité de prise de traitements médicamenteux affectant les actions de la sérotonine : ils réduisent significativement les TOC.

Sur le même thème

xtiane

Comment se relaxer ?

Le stress quotidien, la vie trépidante, une course perpétuelle pour concilier travail, vie familiale et sociale... Tout cela finit par avoir un jour raison de notre équilibre nerveux. Aussi est-il bon de savoir se relaxer de temps à autre. Divers moye

mamytine74

Comment améliorer son Quotient Intellectuel ?

Une étude universitaire américaine a montré qu'il était possible d'améliorer son QI par quelques mesures quotidiennes simples, concernant la mémoire, l'activité physique et l'alimentation. Des résultats ont été visibles après deux semaines seul

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Pathologies