Comment reconnaître les symptômes de la coqueluche ?

 

par evegill |

     

Maladie infectieuse extrêmement contagieuse, la coqueluche est une affection des voies respiratoires très longue et pénible à supporter. Parfois mortelle dans les cas les plus graves (notamment chez le nourrisson), elle peut être efficacement évitée grâce à la vaccination, administrable à partir de l'âge de deux mois. Ses symptômes sont toujours significatifs.

Étapes de réalisation

1.

La période d'incubation dure environ une semaine : aucun symptôme n'est alors détectable. La contamination se fait d'un sujet à l'autre, par les voies aériennes et l'intermédiaire de la salive (postillons, éternuements, toux, baisers de l'individu infecté).

2.

Le virus peut donc parfois donner lieu à de véritables épidémies, si l'isolation stricte du malade et toutes les précautions nécessaires (masques de protection) ne sont pas mises en œuvre. La déclaration de la maladie auprès des autorités sanitaires est par ailleurs obligatoire.

3.

Cette première phase silencieuse est suivie des symptômes avant-coureurs de la maladie : fatigue, légère fièvre (inférieure à 39°C), toux parfois accompagnée de vomissements, écoulement nasal, éternuements, qui peuvent faire penser à une simple infection virale bénigne (rhinite) si la coqueluche n'a pas encore été signalée dans l'entourage du sujet.

4.

Puis la toux évolue rapidement, s'aggravant à travers des signes caractéristiques : quintes aigües et fulgurantes, suivies d'une inspiration sifflante et bruyante (le fameux "chant du coq"). La maladie dure généralement entre 8 et 10 semaines, avec une période maximale d'intensité les vingt ou trente premiers jours.

5.

Hormis l'épuisement provoqué par les quintes de toux, d'autres symptômes peuvent apparaître : vomissements, suffocation, cyanose de la face (coloration bleuâtre de la peau), souvent très impressionnants et pouvant faire naître un affolement bien compréhensible de la part du malade et de ses proches. La consultation régulière par un médecin est indispensable, qui pourra décider d'une hospitalisation dans les cas les plus sérieux.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Une fois le malade guéri, l'immunité est définitivement acquise.

Mise(s) en garde :

L'hospitalisation s'avère absolument nécessaire pour tout enfant de moins de 6 mois touché par la maladie.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

joc

Comment pouvoir mieux dormir ?

Vous ne dormez pas très bien la nuit ? Vous vous sentez fatigué le matin ? Vous êtes las ? Et oui, le manque de sommeil est handicapant. S’il se prolonge, il est même dangereux pour la santé. Mais avant d’avoir recours aux somnifères, il est

bibi86

Comment prévenir la bronchiolite chez le nourrisson ?

La bronchiolite est une pathologie qui touche principalement les nourrissons. Le pic de l’épidémie est relevé pendant la période des fêtes de fin d’année. Pour éviter de passer Noël à l’hôpital, vous devez donc faire très attention et pre

alekhine

Comment soulager les douleurs cervicales ?

Qui n'a pas déjà dormi dans une mauvaise position, n'est pas resté trop longtemps mal assis devant son ordinateur, ou n'a pas bricolé dans une mauvaise position ? Le résultat : des douleurs cervicales parfois aiguës ou des raideurs dans les épaule

Chercher un article sur Comment fait-on