Comment comprendre la carrière tennistique d'Henri Leconte ?

 

par dsebastien |

     
Comment comprendre la carrière tennistique d'Henri Leconte ?

Henri Leconte, né le 4 juillet 1963 à Lillers (Pas-de-Calais), est un ancien joueur de tennis français et gaucher.
Réputé pour son jeu flamboyant, ses "coups de gueule" et ses blessures légendaires, comment retracer le parcours de ce tennisman attachant ?

Étapes de réalisation

1.

Comment comprendre la carrière tennistique d'Henri Leconte ?

Joueur classé en 1ère série française alors qu'il était encore cadet, Henri Leconte gagna le titre junior à Roland-Garros en 1980.
Il montre alors son jeu de gaucher offensif (il pratique le service-volée), et très spectaculaire.
En tant que professionnel, il gagne son premier titre en double au tournoi de Bologne en 1981 et en simple à Stockholm en 1982.

2.

Comment comprendre la carrière tennistique d'Henri Leconte ?

En 1984, associé à Yannick Noah, il remporte le double à Roland-Garros, c'est son premier (et unique) titre du Grand Chelem.
Ensemble, ils atteignent un an plus tard la finale de l'US Open et sont battus par les "rois du double", les Américains Flach et Seguso, sur le score de 6-7, 7-6, 7-6, 6-0.
Henri Leconte devient en 1985 numéro 6 mondial en double (meilleur classement).

3.

Comment comprendre la carrière tennistique d'Henri Leconte ?

En simple, il entre dans le top 10 en 1985 grâce à un quart de finale à Roland-Garros.
Il atteint le même stade de la compétition à Wimbledon.
En 1986, Leconte atteint les demi-finales dans deux tournois du Grand Chelem, à Roland-Garros et Wimbledon. Ce qui lui permet d'atteindre le 5e rang au classement ATP, son meilleur classement.
Il atteint la finale de Roland-Garros en 1988. Il tient un set en finale contre Mats Wilander avant de s'incliner 7-5, 6-2, 6-1.
Henri Leconte effectue ensuite une longue traversée du désert ponctuée de douleurs sciatiques et d'opérations du dos.
Il a pris sa retraite en 1996, après avoir remporté neuf titres en simple et dix en double.
Il est appelé à la surprise générale pour la finale de la Coupe Davis en 1991. Il y domine facilement Pete Sampras en trois petits sets (6-4 7-5 6-4) puis en bat avec l'aide de Guy Forget, les "rois Flach-Seguso" 6-1 6-4 4-6 6-2. La France s'impose 3-1 à Lyon et remporte sa première coupe Davis depuis celle remportée par les Mousquetaires en 1932.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Evénements sportifs