Comment utiliser les substituts à la nicotine ?

 

par dsebastien |

     
Comment utiliser les substituts à la nicotine ?

Les armes thérapeutiques visant à lutter contre le tabagisme sont en pleine expansion. Depuis de nombreuses années, les substituts nicotiniques prennent une part importante dans le traitement du sevrage tabagique, voyons comment les utiliser correctement.

Étapes de réalisation

1.

Les patchs (ou timbres) à la nicotine sont un dispositif transdermique autocollant.
Il est préférable de les installer sur des zones peu poilues et où le frottement des vêtements sera minimal (épaule, homoplate...).
Il est conseillé de changer de zone de contact tous les jours pour éviter les allergies cutanées.
Le patch est à mettre le matin, on le change tous les jours à la même heure (que ce soit un patch de 16h ou de 24h).
On peut retirer son patch pour prendre une douche, un bain ou faire du sport et le remettre ensuite...

2.

Les formes orales comprennent les pastilles, les gommes et les micro-tablettes.
Tous ces produits délivrent de la nicotine par voie orale. Cette voie et le mode de diffusion le plus rapide des substituts nicotiniques.
Les pastilles et les micro-tablettes sont à laisser fondre sous la langue.
Les gommes ne doivent pas être utilisées comme des chewing-gums sinon cela provoque brûlures d'estomac et hoquet... Les laisser donc en bouche et croquer de temps en temps, au-delà d'une demi-heure, jeter la gomme.

3.

La dernière forme existante est l'inhaleur.
C'est un porte-cartouche de nicotine, cela ressemble à un porte-cigarettes en plastique.
On y introduit des cartouches qui contiennent de la nicotine. Le fait d'inhaler ces cartouche fait déposer sur la muqueuse buccale des micro-goutelettes de nicotine.
Cette forme de substitution est à réserver aux personnes nécessitant un sevrage temporaire car la gestuelle associée n'est pas favorable à un arrêt.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Tabac, alcool & addictions