Comment multiplier ses plantes par couchage ?

 

par santoline |

     

La multiplication par couchage est une méthode simple pour multiplier certaines plantes.

Étapes de réalisation

1.

Certaines plantes se multiplient naturellement seules en repiquant d'elles-mêmes quelques-unes de leurs pousses. Nous pouvons les imiter et adopter cette simple méthode que l'on appelle la multiplication ou le marcottage par couchage en respectant néanmoins quelques règles.

2.

Procédez à cette opération en début de printemps. Sélectionnez au pied de la plante de jeunes rameaux déjà solides et creusez sous chacun d'eux de petits sillons afin de les enterrer. Supprimez les feuilles des pousses sur la partie qui sera recouverte. Couchez les rameaux et maintenez-les si besoin par des cavaliers. Recouvrez de terre en laissant l'extrémité de la pousse à l'extérieur. Cette précaution est indispensable pour une bonne reprise. Tassez bien la terre.

3.

A l'automne, assurez-vous du bon enracinement de la pousse marcottée et séparez-la du pied mère. Certains rameaux peuvent demander plus de temps pour s'implanter, il suffit de patienter. Assurez-vous toujours du bon enracinement du jeune rameau avant de le déplacer. Par la suite, vous pourrez installer votre nouvelle plante en pleine terre ou en pot.

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on