Comment faire une purée violette ?

 

par santoline |

     

Oui, la purée, on connaît bien mais si on la changeait un peu de couleur, ne serait-ce pas plus original ?

Étapes de réalisation

1.

Nous trouvons facilement toutes sortes de pommes de terre se prêtant plus ou moins à différents modes de préparation et de cuisson. Certes, nous connaissons bien les plus courantes mais si justement, nous pouvions changer un peu, ce serait encore mieux ! Il existe des variétés à chair jaune, violette ou bleue, encore peu répandues dans le commerce et dont nous ignorons tout, bien souvent. La meilleure solution est donc de les planter soi-même.

2.

Certains spécialistes proposent sur catalogue quelques variétés telles que la Vitelotte noire ou Boudin noir, variété ancienne à la peau et à la chair violette légèrement sucrée, tout comme la Valfi ou Bleue d'Artois. Nous pourrons aussi retenir la Bleue d'Auvergne, d'un violet plus pâle et à la chair blanche ou nervurée. Ces pommes de terre se dégustent en salade, purée, potage, ragoût et se prêtent aussi bien à une cuisson à la vapeur ou à l'eau. Rassurez-vous si votre eau de cuisson devient verte, c'est normal ! N'hésitez pas à vous documenter sur les caractéristiques de chacune afin de les cuisiner comme il se doit et de surprendre vos futurs invités.

3.

Ces variétés sont vendues sous forme de tubercules ou en plants. Bêchez en profondeur la parcelle où vous prévoyez de les installer. Procédez à cette opération au mois de mars ou avril dans une terre réchauffée et ensoleillée. Buttez les pieds. Arrosez soigneusement et régulièrement. La production est relativement faible par rapport à une variété classique et leur récolte est souvent tardive. Selon la variété choisie, soyez attentif aux risques de maladies telles que le mildiou.

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, en fer, en magnésium et en calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on