Comment laisser un enfant faire seul sa première course dans un magasin ?

 

par evegill |

     
Comment laisser un enfant faire seul sa première course dans un magasin ?

Dès l'âge de huit ou neuf ans, confier de plus grandes responsabilités à l'enfant favorise son cheminement progressif vers l'autonomie. Lui permettre d'effectuer sa première course - puis d'autres - seul, "comme un grand", aide ainsi à le familiariser avec le contact humain et à lui apprendre à s'exprimer devant des personnes qui lui sont inconnues. Cet apprentissage doit cependant se faire selon la motivation constatée.

Étapes de réalisation

1.

Un enfant éprouve toujours de la fierté à l'idée de rendre service aux adultes : il se sent utile, et apprend par là même à se débrouiller seul. Favoriser les actions qui tendent vers ce but est donc essentiel, afin de développer ses capacités sociales et autonomes.

2.

Comme pour tout autre domaine de l'apprentissage, une progression prudente est de mise. Commencer par emmener l'enfant avec soi au supermarché ou à la boulangerie est une étape primordiale : il peut ainsi observer l'adulte, enregistrer et analyser les actes produits et les paroles prononcées.

3.

L'enfant assimile ainsi plusieurs aspect capitaux relatifs au contact humain : la politesse (dire "bonjour", "merci", "au revoir"), la communication (formuler clairement une demande : "Je voudrais un éclair au chocolat") et les règles qui régissent l'échange matériel (donner de l'argent pour obtenir le produit, et récupérer la somme qui lui revient).

4.

À partir de huit ans, l'enfant peut être capable de se rendre seul à la boulangerie du coin (surtout pas au supermarché, lieu encore trop complexe pour son jeune âge) pour aller acheter des croissants ou une baguette de pain. La maman pourra d'abord l'attendre devant le magasin en le laissant entrer seul, puis lui permettre de parcourir le chemin de la maison à la boutique, à condition que celle-ci soit très proche du domicile.

5.

Les premières fois, se poster dans le jardin afin de surveiller l'enfant, lui faire signe de loin avant qu'il entre dans le magasin et accueillir son retour est toujours pleinement rassurant, aussi bien du côté de l'adulte que de celui de l'enfant. Nul doute que celui-ci reviendra fier et heureux d'avoir accompli avec succès la mission qui lui a été confiée.

6.

Si l'enfant ne semble manifester aucun enthousiasme devant une suggestion de ce genre, le forcer ne servira qu'à amplifier son sentiment de peur et d'insécurité. Attendre quelques mois, voir quelques années, pour le voir effectuer ses premières tâches seul ne doit en aucun cas faire naître l'inquiétude des parents.

7.

Si le problème persiste néanmoins passé l'âge de onze ou douze ans (l'enfant est maladivement timide et semble totalement incapable d'adresser la parole à des étrangers), aborder cette particularité avec le médecin de famille pourra être nécessaire.

Sur le même thème

Rédacteur06

Construire une cabane avec des branches

La cabane construite avec des branches d’arbres ramassées çà et là a toujours un parfum d’enfance, réminiscence d'un temps où les soucis et les contraintes n’étaient pas celles du monde adulte. Le principe et la technique sont ancestraux. Ce

Tam

Comment savoir si votre enfant est atteint de dysphasie ?

Votre enfant a des difficultés dans l'apprentissage du langage. Plusieurs causes sont possibles : déficit de l'audition, dyslexie, déficience intellectuelle, trouble du comportement... Mais il est aussi possible qu'il soit atteint de dysphasie. Ce trou

nathdeco

Comment fabriquer un casque de chevalier?

Les enfants adorent se déguiser, vous avez dû vous en rendre compte autant que moi ! Alors si un jour ils veulent jouer aux preux chevaliers, voici comment fabriquer vous-même un casque de chevalier qui vous permettra de faire plaisir aux bambins sans

Chercher un article sur Comment fait-on