Comment reconnaître une dislocation ?

 

par evegill |

     
Comment reconnaître une dislocation ?

Avec l'extraction, la dislocation constitue un aspect grammatical propre au procédé dit de l'emphase - terme appartenant au domaine de la rhétorique, de consonance plutôt péjorative puisqu'il définit un "ton déclamatoire abusif ou déplacé" (d'après Le Robert). Passé dans le domaine linguistique, il constitue davantage un moyen d'agir sur un constituant de phrase à l'aide d'une construction singulière.

Étapes de réalisation

1.

La dislocation sert à accentuer un fragment de phrase en le replaçant au début ou à la fin de cette phrase. Il s'agit donc simplement d'extraire un constituant particulier afin de le mettre en valeur. Ce procédé est aussi bien utilisé dans le langage courant, voire familier, que dans un style plus soutenu.

2.

Opérer une dislocation impose une règle principale : la présence du sujet ou de l'objet dans les deux segments phrastiques (il est donc repris dans l'un ou l'autre), ainsi que l'ajout (parfois facultatif) d'une virgule de détachement avant ou après le constituant disloqué, selon qu'il est placé à gauche ou a droite de l'énoncé.

3.

Par exemple, la phrase "Marie est belle" deviendra, pour une dislocation à gauche : "Marie, elle est belle", et pour une dislocation à droite : "Elle est belle, Marie", où "elle" et "Marie" représentent le même sujet du verbe "est".

4.

Le système est approximativement le même lorsqu'il s'agit de disloquer un complément d'objet direct ou indirect. Dans ce cas, celui-ci sera repris par le pronom correspondant : "Les fraises, je les ai toutes mangées !" / "J'y suis déjà allé, à la piscine".

5.

La dislocation est possible pour d'autres natures de constituants (qui sont alors repris par un élément variable) : un groupe infinitif ("Apprendre, c'est motivant !"), une subordonnée temporelle ("Quand je le croise, ça me glace toujours le sang"), une subordonnée complétive ("Cela me rend heureux de la voir")...

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

Certaines dislocations, davantage issues du langage familier, n'imposent pas la reprise du constituant détaché : "Les chiens, je déteste", "Apprendre à danser, je n'envisage même pas".

Sur le même thème

steinberg

Comment fait-on pour savoir quand employer la virgule en français ? (Syntaxe)

La virgule se place partout, on l'utilise à tout va, mais on ne sait jamais vraiment pourquoi ici et pas là... Voici tous les secrets autour de la virgule !

steinberg

Comment fait-on pour savoir s'il faut utiliser -a ou -à en français ? (Orthographe)

Qu'il s'agisse du verbe avoir, de l'auxiliaire ou encore de locutions latines, l'emploi de -a en français est très fréquent, et il n'est pas rare de voir des fautes un peu partout. Voici les règles et les astuces qui vous permettront de ne plus jamais

steinberg

Comment fait-on pour savoir s'il faut écrire -ce ou -se en français ? (Orthographe)

Les règles de base pour ne plus jamais confondre en français, l'utilisation de -ce et celle du pronom réfléchi -se.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Littérature