Comment effectuer simplement son propre "bilan audition" ?

Notre ouïe peut s'altérer avec le temps, par certaines pathologies, ou par un manque de précautions. Il est alors utile de faire un petit bilan rapide à tout moment pour savoir si une consultation s'avère nécessaire.

Étapes de réalisation

1.

Notre oreille peut tolérer des sons compris entre 0 et 140 décibels. Le volume et la durée sont deux paramètres à prendre en considération pour évaluer un danger potentiel.
150 décibels = lésions l’oreille interne
120 décibels = seuil de douleur
Une exposition à 112 décibels = 8h sous 85 décibels
90 décibels = zone de danger pour l’oreille : l’audition risque de se dégrader
Au-delà de 60 décibels, sensation de gêne
0 décibel = bruit le plus faible qu’une oreille peut percevoir.

2.

Fonctionnement de l'oreille : le pavillon de l’oreille dirige les ondes sonores vers le conduit auditif. Les ondes sonores frappent le tympan qui se met à vibrer d’avant en arrière, entraînant la vibration des osselets. L’étrier pousse la membrane de la fenêtre ovale, ce qui déplace les différents éléments à l’intérieur du limaçon, et provoque un signal nerveux conduit par le nerf auditif jusqu’au cerveau. Les ondes sonores sont alors audibles. Si elles sont trop élevées, elles vont détruire les cellules du limaçon.

3.

Voici un test qui peut alerter dans certains cas et inciter à consulter un spécialiste.
- Avez-vous des difficultés à entendre et surtout comprendre une conversation en milieu bruyant ? oui non
- Votre entourage s’est-il déjà plaint du volume élevé de votre poste de télévision ou de radio ? oui non
- Faites-vous répéter souvent vos interlocuteurs ? oui non
- Avez-vous du mal à localiser les bruits quotidiens ou les sons de la nature ? oui non
- Vous arrive-t-il d’être surpris par un véhicule ou une personne que vous n’avez pas entendu arriver ? oui non
- Avez-vous des difficultés à suivre certaines conversations téléphoniques ? oui non
- Avez-vous l’impression de parler plus fort qu’auparavant ? oui non
- Lorsqu’on parle dans votre dos, avez-vous parfois du mal à comprendre ce qu’on vous dit ? oui non
- Vous arrive-t-il parfois de percevoir des sifflements dans vos oreilles ? oui non
Si vous répondez OUI à au moins 2 questions, parlez-en à votre médecin traitant.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Consulter un spécialiste permet d'effectuer un diagnostic et éventuellement un traitement pour éviter la prothèse auditive quand cela est possible.

Mise(s) en garde :

Le test proposé ne doit pas être considéré comme un instrument de diagnostic, il ne permet pas de préjuger d’une pathologie.

Éviter les expositions prolongées à un son excessif (certains concerts, baladeurs avec volume trop fort).

Chercher un article sur Comment fait-on