L'auteur

Josephine4 Josephine4

"Le monde s'est laissé régler, les foules sont apprivoisées L'économie est leur Bible, consommation est leur ange Et on prie l'esprit billet pour qu'il nous laisse épargner On croit qu'on décroche la lune avec nos ailes de mésange"

Autres articles du même auteur :

Voir tous ses articles

S'abonner au flux RSS

Comment parler en évitant trois erreurs courantes ?

 

par Josephine4 |

     

Chaque jour, nous écorchons, torturons, insultons, assassinons la langue francaise à petit feu avec nos écrits phonétiques et notre langage incorrect. Comment blâmer nos enfants d'en faire autant alors qu'ils entendent constamment leurs aînés s'exprimer dans un francais truffé d'erreurs ? Zoom (non exhaustif !) sur trois erreurs courantes...

Étapes de réalisation

1.

À la radio, dans les articles de journaux, à l'école, etc., l'expression "basé sur" fait des ravages ! Or, une conclusion, par exemple, n'est pas "basée sur" des prémisses mais, comme une maison sur ses fondations, bien "fondée sur" des prémisses.
Pour parler correctement, remplaçons nos "basés sur" utilisés à tort et à travers par l'expression "fondée sur".

2.

À l'écrit comme à l'oral, l' "et cætera" est aussi quasi systématiquement écorché. En effet, nous écrivons sans cesse "ect." au lieu de "etc." et inversons également le "c" et le "t", à l'oral.

3.

"Si j'aurais su, j'aurais pas v'nu"... Dans la bouche d'un enfant qui joue dans un film, c'est plutôt mignon ! Mais dans la nôtre, dans la vie de tous les jours, confondre "aurais" et "avais" ainsi que "serais" et "étais" est une erreur flagrante qui a plutôt tendance à nous ôter toute crédibilité et nous conférer un statut de clown, aussi intéressante soit la chose que nous souhaitons exprimer...

Commentaires

Jhonmonsalve | 11/12/2011  

Je suis colombien, et je vois qu'ici on a les mêmes erreurs courrantes...

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Culture générale