Comment expliquer les défaillances du marché ?

 

par mayanenita |

     

Les défaillances du marché sont un terme économique permettant de désigner des situations où le marché échoue dans l'allocation optimale des ressources économiques et des biens et services, l'efficacité maximale n'est donc pas atteinte. Comment expliquer et comprendre ces défaillances ?

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Un cerveau pour réfléchir
  • Des livres d'économie pour approfondir le sujet

Étapes de réalisation

1.

Une des principales défaillances du marché est la concurrence imparfaite. C'est une situation dans laquelle les hypothèses du modèle de la concurrence pure et parfaite ne sont pas respectées, ce qui est souvent le cas dans la réalité. Le critère d'atomicité n'est pas respecté : on observe par exemple des ententes, des concentrations d'entreprises, les marges arrière dans la grande distribution... Lorsque l'homogénéité n'est pas respectée, les produits sont différenciés excessivement pour capter le surplus du consommateur. Il peut aussi y avoir des barrières à l'entrée ou à la sortie, comme des frais de clôture de dossier dans les banques. L'information peut également être asymétrique, c'est-à-dire que les agents ne sont pas informés de tout ce qui se passent sur le marché ou l'information reçue n'est pas transmise correctement.

2.

Une autre défaillance du marché réside dans les biens publics. Les biens publics sont des biens qui profitent à tous et que tout le monde peut utiliser mais le marché de l'offre et de la demande de ce type de bien étant le plus souvent inexistant (personne ne veut les financer), l'état est obligé de s'en charger lui-même en se substituant au marché et en se chargeant de la production.

3.

Enfin, une autre défaillance du marché peut être évoquée dans la question des externalités. Il en existe des négatives et des positives. Elles peuvent se définir comme un comportement, une décision de consommation d'un agent qui va influer sur les autres agents involontairement. L'état peut les internaliser, c'est-à-dire faire que le marché les prenne en compte, par exemple, la création de droits à polluer.

Commentaires

TAM TAM | 21/09/2013  

Boulou - Boulou, je vous donne 18/20. Vous avez parfaitement raison

Boulou-boulou | 18/09/2012  

Ça me rappelle les cours d'économie en Terminale... Je ne sais plus quel économiste parlait de ses principes pour une "allocation optimale des ressources". Le problème, c'est que si on avait la formule pour réguler les marchés, on aurait plus de problèmes. C'est un modèle qui ne tient pas debout : par exemple, le principe de libre-concurrence entre directement en contradiction avec le principe de transparence. Si on est dans une compétition, on a aucun intérêt à partager d'information car ça donne du pouvoir aux concurrents. Bref, est-ce que les défaillances du marché ne seraient pas simplement le fait du modèle économique en lui même et surtout de multitudes d’interactions humaines... Donc un énorme machin plus ou moins incompréhensible car si les humains étaient toujours rationnels, il n'y aurait pas de défaillances du marché.

Chercher un article sur Comment fait-on