Comment réussir une bouture à talon ?

 

par berthille |

     

Les conifères, les résineux et les arbustes à feuillage persistant ne sont pas toujours faciles à multiplier. Pour les bouturer, la technique de la bouture à talon s'avère la plus appropriée.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • boutures d'une quinzaine de centimètres
  • pot
  • demi-bouteille plastique ou sachet congélateur
  • terreau
  • sable

Étapes de réalisation

1.

Fin août, début septembre, prélevez des tronçons d'une quinzaine de centimètres de long sur une branche latérale, saine et vigoureuse.
Le sécateur est inutile, il vous suffit de tirer délicatement à un embranchement de façon à détacher également un petit lambeau d'écorce de la tige principale. Cette petite partie de bois plus vieux est favorable au bon enracinement.
S'il s'agit de boutures de feuillus, ne gardez que les deux feuilles terminales.

2.

Avec un crayon, faites des trous dans un pot rempli d'un mélange à parts égales de terreau et de sable. Enfoncez-y les boutures aux deux tiers. Tassez délicatement la terre puis humidifiez légèrement.
Recouvrez ensuite votre pot d'une demi-bouteille. Cela maintiendra une certaine humidité et évitera le dessèchement de vos boutures.
Si vous n'avez pas de bouteille sous la main, recouvrez le pot d'un sachet congélateur retenu par une ficelle ou un élastique. Prenez bien soin qu'il ne touche pas les boutures en le maintenant écarté par deux petits arceaux en fil de fer.
Placez votre pot à l'abri du soleil dans un endroit abrité du jardin.

3.

Afin d'éviter tout risque de pourriture, aérez tous les deux / trois jours. Vous pourrez retirer la bouteille ou le sachet plastique dès que les températures baissent et que vos boutures risquent moins la déshydratation.
L'hiver, rentrez le pot dans un endroit hors gel, frais et lumineux.

4.

Au printemps, remettez le pot à l'extérieur, toujours dans un endroit ombragé. Ne laissez pas la terre se dessécher et arrosez légèrement.
L'enracinement étant très lent (une année environ), inutile de tirer sur les rameaux pour vérifier leur reprise.
La mise en place définitive ou dans un pot de grossissement ne pourra s'effectuer qu'au printemps de l'année suivante.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Cette technique fonctionne également très bien pour les saules et les groseilliers.

Commentaires

nanardino | 13/02/2015  

tres bonne explication.

nanard.

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on