Comment favoriser le retour des pollinisateurs ?

 

par santoline |

     
Comment favoriser le retour des pollinisateurs ?

Les insectes pollinisateurs éprouvent bien des difficultés pour résister à tous les mauvais traitements que nous leur infligeons sans le savoir. Il suffit pour y remédier de modifier certaines de nos habitudes.

Étapes de réalisation

1.

La pollinisation des plantes, fleurs, fruits et légumes dépend essentiellement des insectes pollinasateurs. Parmi ceux-ci se trouvent l'abeille, le bourdon, le syrphe, les papillons et bien d'autres encore. Les herbicides et pesticides, les monocultures, la suppression des haies leur rendent la vie particulièrement difficile. Il est urgent de réagir et de se rappeler que la nature est une chaîne dont nous dépendons. Notre intervention personnelle, infime peut-être, est néanmoins un geste responsable face à ce déclin. Pour cela, il est facile de modifier certaines de nos habitudes et de faire en sorte d'inviter les pollinasateurs dans notre jardin, grandes portes ouvertes ! Cette intervention ne se limite pas au jardin, les plantations en jardinières ou en potées sont aussi concernées.

2.

Les abeilles sont attirées par les fleurs riches en pollen et nectar. Installez dans vos jardins différentes variétés de fleurs et diversifiez vos haies. Ne coupez pas à ras votre gazon afin de laisser à disposition ce riche "garde-manger" pour les insectes et oiseaux. Par ailleurs, votre gazon risquera moins de griller dès les premières chaleurs. Si vous disposez de suffisamment d'espace, créez une prairie où les fleurs sauvages auront leur place. Installez des fleurs dans votre potager et des plantes aromatiques.

3.

Le chèvrefeuille, les clématites, les anémones, les campanules, les tournesols, les petites pervenches, le lierre sont à privilégier. Parmi les légumes, asperges et choux sont de bons exemples. Si vous avez la chance d'avoir dans votre jardin de la consoude, bourrache, coquelicot et trèfle, réjouissez-vous ! Installez de-ci, de-là de la lavande, menthe, sauge et romarin dont les vertus ne sont plus à faire ! Parmi les arbrisseaux et arbres, les aubépines, châtaigniers, cognassiers, cornouillers, érables champêtres, pommiers, abricotiers, tilleuls sont recommandés. Ces listes sont loin d'être exhaustives mais l'information sur les plantes utiles au jardin est aujourd'hui plus facilement accessible. Ne manquons pas de nous y intéresser et d'adresser un petit clin d'oeil à Dame nature qui en a bien besoin !...

Sur le même thème

Adam Lemaure

Comment cultiver le cœur de Marie ?

La Dicentra Spectabilis, ou cœur de Marie, est une plante très prisée pour ses fleurs en forme de cœur et son feuillage duveteux qui apportent de l’élégance aux terrasses et balcons. Une fois installée, elle peut atteindre plus d’un mètre de h

Adam Lemaure

Comment prendre soin d’un kalanchoe ?

Le kalanchoe est un petit arbuste à floraison automnale originaire de l’île de Madagascar. Les pétoncles tranchants, les feuilles épaisses et les minuscules fleurs en grappes font du kalanchoe une attrayante plante d’intérieur dans les climats fr

Adam Lemaure

Comment tailler l'Echinacea purpurea ?

Grâce à ses fleurs ligulées qui pendent autour d’un cône et ses tiges ramifiées, l’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) est appréciée des papillons et des abeilles, qui contribuent à la pollinisation. L’échinacée pourpre se cultive dan

Chercher un article sur Comment fait-on