Comment bénéficier des aides à l’embauche ?

 

par lovonline |

     

Embaucher un nouveau salarié demande une mûre réflexion pour un chef d’entreprise surtout pour des raisons financières. Mais pour l’Etat, la priorité est de réduire le taux de chômage. De ce fait des mesures d’aide à l’embauche sont proposées aux chefs d'entreprises afin de les aider dans la gestion de leurs entreprises et leurs salariés.

Étapes de réalisation

1.

Bénéficiez du contrat d’apprentissage si vos salariés sont âgés de 16 à 25 ans ou suivent une « formation apprentissage junior ». Le montant des aides est fixé par la région à 1 000 € par an au minimum. Sachez aussi que si l’effectif de vos salariés est inférieur à 11, ces derniers sont exonérés de cotisations patronales et salariales. Dans le cas où le nombre de salariés est supérieur à 10 personnes, ils bénéficieront d’une exonération totale des cotisations, exception faite de la part patronale des cotisations de retraite, de complémentaire et d’assurance chômage.

2.

Pour profiter du contrat de Soutien à l’Emploi des Jeunes en Entreprise (SEJE), votre entreprise doit remplir les critères suivants. Vos employés sont âgés de 16 à 25 ans et ne sont pas diplômés ou avec un niveau de formation au bac. Ils vivent en Zone Urbaine Sensible (ZUS). Ils sont concernés par le Contrat d’Insertion dans la Vie Sociale (CIVIS). Dans ce cas vos employés obtiendront une aide de 400 € par mois la première année et 200 € à la seconde.

3.

Le contrat Jeunes Entreprises Innovantes (JEI) permettra une réduction des cotisations patronales de sécurité sociale, d’accident du travail et de maladies professionnelles, dans la limite de 26% du SMIC par salarié. Dans ce cas vos salariés doivent participer aux travaux de recherche pour que votre entreprise soit classée comme JEI. Sachez toutefois que si votre entreprise a été créée après le 1er juillet 2003, elle pourra bénéficier de ce type d’aide qui touche tous les salariés.

4.

Le Contrat Initiative Emploi (CIE) est une aide dégressive pour vous et vos salariés handicapés. Vous bénéficiez d’une compensation du salaire, des frais de formation et d’accompagnement professionnel du bénéficiaire. Dans ce type de contrat, le salarié concerné par l’aide n’est pas compté dans l’effectif de l’entreprise. Vous obtenez dans ce cas une aide pour l’embauche des demandeurs d’emploi de moins de 50 ans qui sont sujets à une allocation d’aide au retour à l’emploi depuis au moins 12 mois et les salariés de 50 ans et plus.

5.

Vous pouvez recevoir par ailleurs une prime à l’insertion d’un montant de 1 600€ avec le contrat pour l’embauche des personnes handicapées. Vous pouvez aussi cumuler cette aide avec les aides reçues après la signature d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

6.

Dans le cadre du Contrat d’Insertion – Revenu Minimum d’Activité (CI – RMA), vous percevez une aide de 433 € et les frais liés à l’embauche et à la formation des personnes percevant le Revenu Minimum d’Insertion (RMI), l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), l’Allocation de Parent Isolé (API) ou l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ainsi que les anciens détenus et les prisonniers bénéficiant d’un aménagement.

7.

Pour le contrat de professionnalisation vous obtenez le remboursement des dépenses pour la formation du salarié. Recevez ainsi 9,5€ par heure pour la formation du salarié et 15€ pour la formation du tuteur dans la limite de 40 heures. Dans ce contrat vos salariés doivent être des jeunes âgés de 16 à 26 ans et des demandeurs d’emploi de plus de 25 ans.

8.

Bénéficiez pendant une année d’une exonération des charges patronales avec l’aide spécifique aux entreprises domiciliées dans des Zones de Revitalisation Rurale (ZRR) ou Zones de redynamisation Urbaine (ZRU). Elle est calculée sur la fraction de la rémunération inférieure à 150 % du SMIC. Dans ce cas l’effectif de vos salariés ne doit pas dépasser les 50 personnes.

9.

Avec l’aide spécifique aux entreprises domiciliées dans des Zones Franches Urbaines (ZFU) votre entreprise obtient pendant 5 ans une exonération des charges patronales sur la fraction de la rémunération inférieure ou égale à 140% du SMIC. Quant à vos salariés ils auront une exonération partielle des cotisations sociales pendant 3 ou 9 ans. Sachez que cette aide touche les salariés dans la limite de 50.

Sur le même thème

bassem

Comment bien structurer un entretien de recrutement ?

Il ne faut pas oublier dans un entretien de recrutement qu'il faut non seulement savoir détecter le bon profil mais en plus savoir donner une bonne impression sur soi-même et sur l'entreprise que l'on représente. Il ne faut donc rien négliger cela né

miara

Comment faire passer un entretien d'embauche ?

Si c'est la première fois que vous faites passer un entretien d'embauche, normal que vous soyez un peu stressé. Voici quelques astuces pour vous aider à réussir votre premier entretien en obtenant toutes les informations utiles pour évaluer les candi

Chercher un article sur Comment fait-on