Comment distinguer les sociétés à risque limité et les sociétés à risque illimité ?

 

par idem1 |

     
Comment distinguer les sociétés à risque limité et les sociétés à risque illimité ?

La distinction entre les sociétés à risque limité et celles à risque illimité est très importante. En effet, elle permet de choisir quels risques on est prêt à supporter, au moment de la formation de la société. Nous allons voir comment elles fonctionnent.

Étapes de réalisation

1.

Dans une société à risque limité, le risque de perte pour l'associé est limité à son apport. On rencontre beaucoup de sociétés à risque limité. Par exemple on compte parmi elles les sociétés à responsabilité limitée et la société anonyme.

2.

Le fait que le risque soit limité dans ces sociétés, les associés sont plus incités à investir des capitaux, et à permettre la gestion de la société par des personnes compétentes.

3.

Alors que les sociétés à risque illimité sont des sociétés sur lesquelles on peut perdre beaucoup, si on a fait un mauvais investissement. Les associés perdront plus que leur apport. Ces sociétés tiennent compte de la personne des associés, on dit qu'elles sont intuiti personae. La société en nom collectif est une société à risque illimité.

Sur le même thème

lucie56190

Comment choisir une licence de débit de boisson ?

Si vous ouvrez un bar ou un restaurant vous devez obtenir une licence de débit de boisson. Celle-ci vous donnera l’autorisation de vendre des boissons à cotre clientèle. Selon le type de boissons vous souhaitez vendre, plusieurs références de licen

eloquence

Comment différencier une collision d’un accident ?

Il existe une confusion grandissante entre le terme d’accident et celui de collision. En effet, de nombreuses collisions sont qualifiées à tord d’accidents. Le présent article vous permettra de faire la différence entre ces deux notions diamétral

eloquence

Comment savoir si une société commerciale est solvable ?

La concurrence combinée au dynamisme du commerce nécessitent parfois de signer un contrat sans avoir le temps de bien évaluer les capacités financières de ses nouveaux partenaires. En effet, le commerce repose sur la notion de confiance et la rapidit

Chercher un article sur Comment fait-on