Comment comprendre la classification des vins français ?

 

par isleworth |

     

La France est connue dans le monde entier pour sa gastronomie et ses vins. La diversité du paysage français permet une production de qualité et proposant des vins divers : Bordeaux, Champagne, Banyuls… Pour s’y retrouver, une classification a été mise en place. Voici plus d’explications sur les différentes catégories à savoir : les AOC, les VDQS, les vins de pays et les vins de table.

Étapes de réalisation

1.

Un AOC est un vin produit dans une zone géographique définie. Ce vin ne peut pas être produit hors de cette zone. Les vins qui ont obtenu une appellation d’origine contrôlée sont caractéristiques de leur territoire d’origine par le technique de production (plantation, récoltes, cépages…) et par le goût. Il existe 133 000 exploitations agricoles AOC, ce qui représente plus de 80% de la production française en valeur.

2.

Les VDQS, vins délimités de qualités supérieures, sont entre les AOC et les Vins De Pays. Tout comme les AOC, les VDQS doivent remplir un cahier des charges précis. Après plusieurs années, ces productions peuvent demander à être reconnues comme AOC.

3.

Les vins de pays regroupent :
- Les vins qui ont le nom du département où ils ont été produits comme les vins de pays du Gard par exemple.
- Les vins qui portent le nom d’une zone de production. Les étiquettes des bouteilles doivent mentionner le nom de la commune d’origine.
- Les vins qui ont le nom de pays régionaux ou de grandes zones géographiques qui recouvrent plusieurs départements. Il en existe cinq : les vins de pays du jardin de la France (Val de Loire), les vins de pays du comté tolosan (Midi Pyrénées), les vins de pays d’oc (Languedoc Roussillon), les vins de pays des Comtés Rhôdaniens (Rhône Alpes) et les vins de pays Porte des Méditerranée (Provence Alpes Cotes d’Azur).

4.

Les vins de table sont reconnus pour leur origine géographique. En France, ils ont l’appellation vin de table de France lorsqu’ils sont d’origine française. Ils ne sont pas millésimés et mis en vente sous une marque commerciale.

5.

La réglementation est stricte. L’aire de production, l’encépagement, le degré alcoolique minimal, le rendement ainsi que les procédés de culture de la vigne, de vinifications sont étudiés avant l’attribution d’une appellation.

Commentaires

arbitre1 | 11/02/2013  

Cette classification est dépassée depuis 2009

Chercher un article sur Comment fait-on