Comment reconnaît-on une morille ?

 

par agnes4 |

     
Comment reconnaît-on une morille ?

Dès le printemps, de nombreuses espèces de champignons viennent peupler nos prairies et nos forêts, puis nos sauces et salades !! C'est notamment le cas de la morille. Rien ne sert d'aller courir les bois avec votre petit pot de crème, ce n'est pas ainsi que vous les repérerez. Pour vous aider dans votre cueillette, voici quelques informations pour bien reconnaître une morille.

Étapes de réalisation

1.

Description :
Il existe deux sortes de morilles : la morille conique et la morille commune.
La morille conique a un chapeau allongé deux fois plus haut que large et de forme conique. Les alvéoles sont brun olivâtre et allongés, et séparés par des crêtes épaisses disposées verticalement.
La morille commune a un chapeau plutôt globuleux creusé d'alvéoles profonds de couleur brunâtre. Ces alvéoles sont séparés par des crêtes épaisses disposées irrégulièrement.
Pour les deux, le pied est plus court que le chapeau, assez mince mais épais à la base, de couleur plutôt ocre.

2.

Écologie :
La morille conique pousse dans les bois de conifères, les haies et lisières. C'est un champignon plutôt montagnard.
La morille commune pousse plutôt dans les bois clairs de feuillus, au bord des cours d'eau ou des ruines.

3.

Périodicité :
La morille conique pousse essentiellement en mars et avril. C'est un champignon peu courant.
La morille commune, plus courante, pousse tout au long du printemps.

4.

Comestibilité :
Ces deux espèces sont d'excellents champignons. Les connaisseurs préféreront sans doute la morille conique.
Il faut cependant bien laisser cuire ces champignons, car ils sont légèrement plus indigestes crus.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Lorsque vous partez cueillir des champignons, emmenez toujours un guide de référence. Et en cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou aux nombreuses associations de mycologie.

Mise(s) en garde :

La seule confusion possible est avec le morillon ou la verpe de Bohême, deux autres champignons d'espèces proches, tout à fait comestibles, mais évidemment moins bons que la morille.

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Recettes diététiques