Comment réussir sa première rencontre avec sa belle-famille ?

 

par evegill |

     

Très souvent synonyme de stress, la première rencontre avec la belle-famille fait surgir de nombreuses appréhensions : celle de ne pas faire bonne impression, de ne pas correspondre aux "critères" de la famille... : celle, simplement, de ne pas plaire. Pour ne pas faire d'erreur, misez sur le naturel, qui reste la meilleure attitude à adopter en de telles circonstances.

Étapes de réalisation

1.

Un tel événement représente toujours un instant crucial : vous souhaitez naturellement être "adopté" sans problème, pour ne pas faire surgir une situation de malaise sur le moment et dans l'avenir. Essayez avant tout de dédramatiser : il ne s'agit absolument pas d'un procès destiné à vous juger et à vous condamner, même si vous pouvez le considérer comme tel.

2.

Quel que soit votre degré de timidité, restez avant tout vous-même. Si vous décidez de jouer un rôle qui, selon vous, aidera à vous faire mieux accepter, vous ne pourrez pas prolonger indéfiniment cette situation qui sera pénible aussi bien pour vous que pour votre conjoint(e). Soyez naturel(le), tel que vous êtes tous les jours, avec vos défauts et vos qualités, tout en maintenant quelques règles de savoir-vivre essentielles.

3.

Être naturel ne signifie évidemment pas proférer des gros mots à tout bout de champ, vous laisser aller à poser vos pieds sur la table basse ou manger avec vos doigts, même si ce sont des attitudes qu'il vous arrive de prendre lorsque vous êtes chez vous. Soyez poli(e), respectueux(se), faites de discrets compliments, proposez votre aide pour desservir la table... En un mot, soyez courtois(e), sans aller jusqu'à l'exagération.

4.

On vous posera forcément des questions sur vous, vos goûts, votre profession... Ne voyez pas cela comme un interrogatoire : vos interlocuteurs souhaitent simplement mieux vous connaître. Montrez que vous vous intéressez également à eux en les interrogeant sur les mêmes sujets, instaurez un dialogue, soyez curieux(se), sans être intrusif(ve). Aborder des thèmes chers à la belle-famille représente également un bon moyen de cacher sa timidité et sa difficulté à parler de soi, en laissant simplement les autres s'exprimer et, surtout, en les écoutant.

5.

Si le stress vous paralyse réellement, dites-le avec simplicité : "Excusez-moi, je ne parle pas beaucoup, mais j'avoue que je suis très intimidé(e)"... Un aveu de ce genre engage généralement les autres personnes à vous mettre à l'aise et à parler pour vous. N'hésitez pas non plus à demander, avant votre rencontre, l'aide et le soutien de votre conjoint(e), qui comprendra parfaitement votre anxiété. Nul doute qu'au fil de la rencontre, votre langue se déliera naturellement ; et si ce n'est pas pour cette fois, ce sera pour la suivante.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

divers85

Comment respecter les règles de savoir vivre à l’occasion d’une invitation ?

Vous êtes invité à dîner pour la première fois chez vos nouveaux voisins et vous souhaitez évidemment leur faire une bonne impression. Mais les règles de savoir vivre sont parfois un peu complexes et vous vous interrogez sur la meilleure manière d

sandy64

Comment apprendre aux enfants à respecter leurs grands-parents ?

Les grands-parents ont beaucoup de choses à apporter aux jeunes générations. Si, dans certains pays, les ancêtres sont vénérés et respectés, il n'en est pas toujours de même dans nos pays occidentaux et les jeunes générations n'arrivent pas tou

Chercher un article sur Comment fait-on