Comment choisir le bon système d'aération ?

La ventilation naturelle (qui se fait par l'ouverture des portes ou des fenêtres, ainsi que par les infiltrations d'air dues au manque d'étanchéité d'un bâtiment) est la principale source de sur-consommation d'énergie domestique. Toutefois, votre maison a quand même besoin de ventilation, c'est-à-dire d'un échange entre l'air de l'intérieur et l'air de l'extérieur. Sans ventilation, votre maison est exposé à divers risques sanitaires, tels que l'excès d'humidité ou l'accumulation de moisissure et de polluants naturels pouvant causer des problèmes de santé (maux de tête, somnolence, difficultés respiratoires) et endommager la structure même de votre maison. Un bon système de ventilation vous fournira une meilleure qualité de vie et évitera une détérioration de votre maison.

Étapes de réalisation

1.

Ventilation naturelle :
Vérifiez les températures extérieures. Si celles-ci sont comfortables, ajustez la température de votre maison.
Ouvrez portes et fenêtres.
Inspectez les jointures reliant deux conduits : s'il y a un dépôt de saleté autour du joint, c'est qu'il y a une fuite à l'intérieur de la jointure.
Vérifiez s'il y a des fuites à l'endroit où les conduits se raccordent aux unités de chauffage ou de reffroidissement. Vous verrez des espaces libres et des fissures à l'endroit des vieilles bandes adhésives ou du mastic et de la poussière rassemblée autour des fuites.
Ce système étant par nature incontrolable, ne vous attendez pas à obtenir une température uniforme dans toute la maison.
Ce système n'empêchera pas l'entrée d'éléments indésirables tels que la moisissure, le pollen ou autres substances allergènes.

2.

Ventilation ciblée
Ce dispositif doit être utilisé conjointement avec d'autres systèmes de ventilation (extracteur, bouche d'aération…).
Installez des ventilateurs d'appoint dans votre cuisine, votre salle de bain (petits ventilateurs à turbine ou hélice, hotte de cuisinière…)
Renseignez vous sur la capacité d'extraction (pour les ventilateurs de salle de bain, environ 25L/sec) ou d'aspiration (pour les hottes, entre 100 et 200L/seconde) de l'appareil.
Assurez vous que le ventilateur de salle de bain ait une dimension et un débit appropriés à la superficie de la pièce et qu'il évacue bien l'humidité vers l'extérieur de la maison.
Attention à ne pas vous doter d'un dispositif trop bruyant.

3.

Ventilateurs centraux
Sélectionnez le système le mieux adapté à votre espace :
Les ventilateurs récupérateurs de chaleur (VRC) constituent la meilleure solution pour contrebalancer l'étanchéité des nouvelles rénovations. Le VRC utilise la chaleur de l'air qu'il rejette pour réchauffer l'air qu'il importe de l'extérieur, ce qui se traduit par une réduction de la consommation énergétique. L'air est également filtré en amont. Son coût d'achat et d'installation est plus élevé que celui des autres système, c'est pourquoi il vaut mieux l'installer en cours de construction.
Moins chers à l'achat, les échangeurs d'air réchauffent l'air et le redistribuent ensuite entre les étages de la maison. Cependant, leur rendement énergétique est moindre puisqu'ils récupèrent une part beaucoup moins importante de la chaleur contenue dans l'air évacué.
Utilisez les conduits existants pour économiser en coûts d'installation. Isolez-les avec du mastic et n'utilisez pas de ruban adhésif (voir "Comment isoler les conduits d'aération")

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Les épurateurs d'air peuvent réduire de façon significative les concentrations de certains polluants lorsque la ventilation ne suffit pas à maintenir une teneur en polluant acceptable. Ils peuvent être installés dans les conduits du système de chauffage central ou de climatisation, ou être installés comme un appareil portable et autonome.

Mise(s) en garde :

Choisissez un système d'aération ayant une faible consommation d'énergie et générant le moins de nuisance sonore possible.

Installez une minuterie sur votre système pour économiser de l'énergie. Préférez les contrôles automatiques de qualité de l'air aux contrôles manuels.

Nettoyez régulièrement votre système d'aération pour éviter toute accumulation de bactérie et de moisissure.

Pour éviter les fuites de gaz de combustion (notamment le monoxyde de carbone) dans votre maison, préférez aux poëles à bois, cheminées et autres gazinières, des appareils à combustion isolées qui tirent l'air de l'extérieur.

Commentaires

elampatrick | 04/08/2011  

les systeme d'aeration sont de pres les moyens les plus efficaces d'offrir un cadre de vie ou de travail saint et agreable

Sur le même thème

Rédacteur06

Comment équilibrer un radiateur ?

Dans les maisons équipées d'une chaudière, il arrive que certains radiateurs soient moins chauds que d'autres. Il s'agit le plus souvent des radiateurs les plus éloignés de la chaudière. Cela signifie que le fluide caloporteur ne circule pas harmoni

pumaone

Comment ventiler sa toiture ?

Quand les premières crises de l'énergie ont encouragé les travaux d'isolation sous toiture, on a souvent cru indispensable de garnir de matériau isolant jusqu'aux égouts. Privé d'aération, la charpente devenait la proie des insectes xylophages. La

CFO Conseil

Comment installer un radiateur sèche-serviette

Le sèche-serviette électrique est le radiateur idéal pour la salle de bains. Son installation est relativement simple mais nécessite un appareil adapté vendu dans les magasins spécialisés : un boîtier de raccordement électrique équipé d’un c

Chercher un article sur Comment fait-on