Comment éviter la moniliose des arbres fruitiers ?

 

par lyna |

     
Comment éviter la moniliose des arbres fruitiers ?

La moniliose est une maladie courante qui frappe les arbres fruitiers. Les symptômes sont clairs et nets : les parties atteintes se fanent car la sève n'y circule plus. Rameaux et fruits peuvent être atteints, ce qui compromet la récolte. Cette maladie est due à la présence d'un champignon qui se développe au printemps.

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Bouillie bordelaise
  • Eau
  • Sécateur

Étapes de réalisation

1.

La maladie attaque dès que le printemps arrive, lorsque le temps devient doux et pluvieux. Le champignon qui est à son origine passe l'hiver sur les fruits restés sur l'arbre ou sur ceux tombés au sol il est donc impératif d'agir à titre préventif et de ne laisser aucun fruit ni sur l'arbre ni par terre. C'est le meilleur moyen pour éviter la prolifération de ce champignon. Ramassez aussi les feuilles et les brindilles tombées, elles peuvent abriter ce champignon.

2.

Lorsque vous constatez la présence d'un rameau desséché, coupez-le systématiquement à sa base et brûlez-le pour ne pas contaminer votre tas de compost. Pensez aussi à désinfecter vos sécateurs après cette intervention, il ne s'agit pas de répandre cette maladie à d'autres arbres.

3.

Cet automne, quand le froid sera de retour, vous pourrez faire des pulvérisations répétées de bouillie bordelaise diluée dans de l'eau, c'est un fongicide très efficace qui présente en plus l'avantage d'être naturel et sans danger pour l'environnement.

Astuces et mises en garde

Mise(s) en garde :

La moniliose touche les arbres fruitiers portant des fruits à noyaux mais aussi ceux portant des fruits à pépins.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

Sabine la jardinière

Planter ses potimarrons

Le potimarron est un légume très familier de l'approche des grands froids. Facile à cultiver, il se déguste cuit à la vapeur, en potage ou en dessert. En outre, le potimarron est riche en vitamine B et C et en provitamines A.

Sabine la jardinière

Planter le salsifis

Le salsifis ne se cultive pratiquement plus de nos jours. Pourtant, il est facile à cultiver et possède des qualités gustatives. Il est aussi riche en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Voici quelques informations pour planter et cultiver le sa

Sabine la jardinière

Cultiver la salicorne

Très savoureuse, la salicorne est un légume riche en sels minéraux, en iode, fer, magnésium et calcium. Elle contient aussi des fibres et de la vitamine B12. De plus, la salicorne ne demande pratiquement pas d'entretien.

Chercher un article sur Comment fait-on