Comment expliquer les risques liés à la pratique de l'haltérophilie chez les adolescents ?

 

par emmy1 |

     
Comment expliquer les risques liés à la pratique de l'haltérophilie chez les adolescents ?

De nombreux adolescents se mettent au sport très jeunes, de manière à développer une musculature volumineuse. Certains ne font qu'une musculation douce, alors que d'autres décident de suivre un entraînement intensif comme l'haltérophilie. Pourtant, les effets de cette discipline ne sont pas sans conséquences sur leur corps.

Étapes de réalisation

1.

Une musculation intensive comme l'haltérophilie est à proscrire avant la fin de la croissance. En effet, avant cet âge, les muscles continuent de grandir en harmonie avec le reste du corps.

2.

Une musculation intensive va développer les muscles en largeur, mais pas en longueur. Ils ne vont donc plus suivre une croissance normale, et devenir trop courts, engendrant des problèmes à répétition.

3.

Par la suite, l'adolescent risque de souffrir de tendinites à répétition, de douleurs dorsales et aux rotules, ainsi que de claquages sévères au moindre effort qui sollicitera ses muscles.

4.

L'adolescent qui veut se muscler doit donc attendre de préférence la fin de sa croissance, vers 18 ans pour les garçons, et 16 ans chez les filles, pour se mettre à une telle discipline, s'il veut s'épargner des problèmes plus tard.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Un adolescent peut sans problème pratiquer tout autre sport qui ne fait pas subir aux muscles d'entraînement intensif, comme les sports d'équipe par exemple.

Chercher un article sur Comment fait-on