Comment donner un préavis à son bailleur ?

 

par cristal |

     

Nous passons pour la plupart une partie de notre vie à louer des logements pour y habiter. Les baux courent sur d'assez longues périodes et parfois le logement ne nous convient plus ou d'autres événements font que nous devons déménager. Mais reste à savoir comment donner congé à son bailleur ?

Étapes de réalisation

1.

Pour cela il faut bien calculer la période où vous devez partir. Pour ne pas se retrouver à la rue...
La période légale pour donner son préavis est de 3 mois selon les dispositions des articles 12 et 15 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989.
De plus cette décision doit être notifiée au bailleur par une lettre recommandée avec accusé de réception.

2.

Voyons les formes que doit suivre ce courrier.
D'une part vous devez préciser l'objet de votre courrier, vous devez préciser aussi l'adresse du bien que vous louez et depuis quand vous le louez.
D'autre part, vous devez citer les articles 12 et 15 de la loi du 6 juillet 1989.
Vous pouvez aussi calculer la somme due pour le dernier mois, calcul qui se fera au prorata temporis (le temps que vous serez encore dans le logement).
Vous pouvez aussi préciser que si le bailleur venait à trouver un locataire auparavant et qu’il rentrait en jouissance du logement avant la fin de votre préavis, vous ne serez redevable que du loyer et des charges précédant cette nouvelle location.

3.

Pour le début de l'écoulement du temps, il faut faire débuter cette période à partir de la réception de votre lettre.
De plus, la caution ne peut pas servir au paiement du loyer donc il faut que vous payiez votre loyer.
Enfin vous devez fixer un rendez-vous pour l'état des lieux de votre logement au terme duquel vous remettrez les clés et éventuellement vous pourrez récupérer la caution versée, sous condition que le logement soit en état.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Il est important de préciser que la période de préavis peut être réduite à un mois d'après l'article 15 de la loi du 6 juillet 1989.

Si vous êtes dans les cas suivants :

- L'obtention d'un premier emploi

- Une mutation

- Si vous êtes âgé de plus de soixante ans et que votre état le justifie

- Si vous bénéficiez du RMI.

Commentaires

poumtatalia | 26/06/2014  

Pas besoin d'un premier emploi : la perte ou la prise d'un nouveau travail est suffisante.

Chercher un article sur Comment fait-on