Comment choisir le format d'enregistrement de ses images ?

Comment choisir le format d'enregistrement de ses images ?

Vous ne savez que choisir entre les différents formats d'enregistrement proposés ? JPEG, GIF, TIFF, PSD, RAW... chaque format a ses particularités et ses usages ! Cette fiche Comment fait-on vous expliquera les différences et usages des formats d'image les plus usités pour vous aider à ne plus vous tromper et à les utiliser selon l'usage que vous souhaitez en faire !

Quelles sont les fournitures nécessaires ?

  • Des photos
  • Un logiciel de traitement d'images

Étapes de réalisation

1.

Le format RAW.
C'est le format des "négatifs" numériques que l'on peut trouver dans les appareils numériques reflex et certains bridges. La qualité est excellente, car l'image n'est pas compressée. C'est un format de travail et d'archivage, car ce format est très lourd et nécessite des applications spécialisées pour êtres lues.

2.

Le format PSD.
C'est le format d'enregistrement par défaut de Photoshop. C'est essentiellement un format de travail, qui permet la conservation de transparences et des calques mais nécessite d'être ouvert dans un logiciel de traitement d'image pour pouvoir être visualisé. La plupart des logiciels de traitement d'image (GIMP, Paint Shop Pro...) ont leur équivalent PSD et sont compatibles.

3.

Le format TIFF.
Il a l'avantage d'être sans compression, et donc de conserver la qualité originelle de l'image. Il peut être visualisé dans le navigateur Windows sans application spécifique. Par contre ce format est très lourd, et peut vite saturer votre disque dur, à moins d'avoir prévu l'espace nécessaire...

4.

Le format JPEG (ou JPG).
C'est le format par défaut de la plupart des compacts numériques. Il a de nombreux avantages : il est relativement léger, selon son taux de compression, est compatible avec toutes les applications et tous les navigateurs. Mais c'est un format dit "destructeur", car les informations perdues à chaque compression le sont définitivement. C'est donc un format à utiliser par exemple pour le web (forte compression) ou l'impression numérique (compression faible), mais à éviter pour les retouches, à moins qu'elles soient très légères.

5.

Le format GIF.
C'est le format web par excellence : léger, souple, supporte les transparences ainsi que les animations. C'est le format idéal pour les illustrations destinées à Internet. Il est en revanche moins performant sur les photos, qu'il "aplatit" et pixellise un peu.

Astuces et mises en garde

Astuce(s) :

Pour ne jamais vous "faire avoir" par les compressions, gardez toujours une copie intacte de votre image originale.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ! 

Sur le même thème

liliplume

Comment analyser un tableau ?

Un tableau se regarde mais se comprend également. Pour les étudiants en Histoire de l'Art ou les passionnés d'art, l'analyse d'un tableau permet de comprendre, l'œuvre, mais aussi le peintre et son époque. Voici donc un système pour analyser au mieu

Somb'

Comment écrire un manga ?

Écrire un manga est un peu différent d'écrire une bande dessinée car leurs spécificités ne sont pas tout à fait les mêmes. Ici, je ne vais pas tant parler des caractéristiques graphiques des mangas mais plutôt de celles du scénario.

Somb'

Comment faire une B.D ?

Une planche de bande dessinée se compose de plusieurs cases. Celles-ci doivent être traitées comme un tout et non pas individuellement. En effet, l'œil les verra d'abord ensemble avant de s'intéresser à chacune séparément. Il est donc important d

Chercher un article sur Comment fait-on