Comment éviter de se faire arnaquer par les fausses associations caritatives ?

 

par mimi90 |

     

Vous marchez tranquillement dans la rue et vous voilà accosté par un monsieur qui vend des rubans pour les sans abris… son discours est clair et argumenté, pourtant vous pensez que tout ça n’est qu’une vague arnaque. Voici quelques conseils pour débusquer les fausses associations caritatives qui tentent de se faire de l’argent en mentant sur leur identité.

Étapes de réalisation

1.

Le faux représentant est souvent seul. Tout seul, comme un électron libre au milieu de la foule… Les vraies associations envahissent les lieux à deux, trois, voire plus, d’individus et ils travaillent côte à côte, dans le même périmètre.

2.

Le faux représentant n’a aucune preuve écrite de l’existence de l’association pour laquelle il travaille. Pas de logo, pas de tee-shirt officiel… tout simplement parce qu’il n’existe pas et à ce titre, il n’a pas le droit de vendre ses autocollants ou ses petits trucs en tous genres. Faire la manche, ok. Faire croire aux gens que leur argent va servir à quelque chose, non.

3.

Le faux représentant choisit toujours sa proie. Les vrais vont vers tout le monde, tous sexes et tous âges confondus. Le faux, au contraire, préfère les gens seuls, les jeunes, souvent les filles qu’ils tentent de charmer en leur faisant des compliments… derrière ces discours, rien à dire sur leur cause… vous pouvez toujours vous amuser à leur poser quelques questions.

Commentaires

Haltes aux escrocs | 01/04/2015  

Attention, fausses associations caritatives souvent présentent à paris saint-lazare et au passage du havre (devant citadium, paris). Individus sans chasubles, sans brassards, habillé jogging-casquette, sans papiers d'associations ou prospectus, qui étrangement représentent une association différentes selon la personne qui vous aborde, discours agressif et qui ne vous demande pas de promesses de dons mais de l'argent directement de la main à la main.

Chercher un article sur Comment fait-on