Comment éviter les "pets vaginaux" ?

 

par Katy67 |

     

Vous êtes en train de faire l'amour avec votre homme quand soudain, un pet vaginal, une arrivée d'air due aux mouvements des deux corps, vient un peu casser l'ambiance. Toute femme a connu ou connaîtra ce petit inconvénient. Voilà comment essayer de les limiter.

Étapes de réalisation

1.

Les pets vaginaux viennent souvent du fait que le vagin se relâche un peu... vous pouvez tenter de le muscler. Au moment d'uriner, par exemple, vous pouvez vous retenir, puis vous relâcher, vous retenir... et ainsi de suite jusqu'à la fin de votre pipi. C'est gratuit, simple et si c'est fait assez régulièrement, c'est utile !

2.

Les boules de geisha sont également une bonne alternative quand on veut muscler son vagin. Il en existe des très simples comme des plus luxueuses, mais elles ont toutes, au final, la même fonction : stimuler le vagin, c'est-à-dire l'exciter et le muscler. Le plaisir n'en sera que plus grand et adieu les pets vaginaux. Ajouté aussi au fait qu'un vagin musclé, c'est plus de plaisir pour l'homme également.

3.

Si vous ne voulez pas investir dans les boules de geisha, ni vous muscler aux toilettes en contractant votre périnée, vous pouvez laisser de côté les positions qui favorisent les pets vaginaux... souvent en levrette ou quand vous êtes SUR votre homme.

Commentaires

Paupaul | 13/01/2013  

Super article !!!!

Audrey4 | 04/10/2012  

alors pour moi, cela m'arrivait pendant les rapport avant d'avoir eu des enfants maintenant cela m'arrive au boulot (merci la honte) quand je suis assise un moment et qd je me relève vlan, que faire parce que pendant les rapports c 'est pas trop génant mais au boulot avec les collègues là c'est plus qu'embarrassant

Scarlett | 20/08/2012  

Certes il faut se muscler le périnée, mais il est fortement déconseillé de le faire pendant la pause pipi ! Contracter son périnée en faisant pipi, et retenir puis relâcher favorise grandement les infections urinaires !!! Par ailleurs vous pouvez contracter votre périnée et le muscler n'importe où : par exemple en station debout en attendant le métro, le bus ou l'ascenseur. Même assise au boulot. Pour cela, il faut bien entendu être conscient de son muscle vaginal ;-)

Chercher un article sur Comment fait-on

Derniers articles Sexualité